L'Indonésie a besoin de volontaires après le tsunami

En Allemagne les Germano-turcs se sentent étrangers                         En savoir plus

En Allemagne les Germano-turcs se sentent étrangers En savoir plus

Le bilan toujours provisoire passe à 832 victimes suite au tsunami qui a frappé l'Indonésie hier. Nous avons pu prendre seulement ce que nous avions dans la maison. "Et nous avons besoin d'eau potable", témoigne Samsinar Zaid Moga, une femme de 46 ans, interrogée par l'AFP.

"Le plus important ce sont des tentes parce qu'il a plu et il y a beaucoup d'enfants ici", ajoute sa soeur, Siti Damra. Oxfam "prévoit d'apporter de l'aide à potentiellement 100 000 personnes", de la nourriture instantanée, des kits de purification d'eau et des abris, a indiqué Ancilla Bere, une responsable de l'ONG en Indonésie. Mais "l'accès est un grand problème", a relevé le directeur de Save The Children. " La France est aux côtés de l'Indonésie dans cette épreuve et se tient prête à apporter son soutien en lien avec les autorités indonésiennes", a indiqué un communiqué de l'Elysée dans lequel le président Emmanuel Macron fait part de " sa tristesse et sa solidarité " avec l'Indonésie et les victimes.

Un tsunami a frappé, vendredi 28 septembre, l'île de Célèbes, au centre de l'Indonésie, a annoncé l'agence de géophysique.

Lors que les secousses ont été ressenties à des centaines de kilomètres, très peu d'informations parvenaient de Donggala, une région au nord de Palu où au moins une personne a trouvé la mort dans les tremblements de terre. Des opérations de sauvetage sont organisées pour essayer de fouiller les décombres et l'armée est en cours de déploiement pour aider aux recherches de survivants. Des équipes de sauveteurs en combinaison orange étaient en train de fouiller les décombres d'un hôtel, qui pouvait héberger jusqu'à 150 personnes, et d'un centre commercial qui se sont effondrés. Dans la cour à l'arrière d'un hôpital, des dizaines de corps sont étendus, recouverts d'un sac ou d'une couverture sous le soleil, alors que les blessés attendent de l'autre côté du bâtiment pour pouvoir être soignés. D'abord touchée par un séisme, la région de Palu fait maintenant face aux importants dégats causés par une vague de plus d'1,5 mètre.

D'autres sources évoquent une vague de 3 mètres de hauteur. Et je me suis reposé. "Et je me suis retrouvé sur un toit". "À 13h aujourd'hui, il y a 832 morts" essentiellement dans la ville de Palu, a annoncé Sutopo Purwo Nugroho, le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes. Les autorités cherchent encore à localiser les trois Français.

L'Indonésie est un archipel composé de 17 000 îles et îlots.

En décembre 2017, quelques jours après un tremblement de terre de magnitude 6,9 qui avait touché l'île de Java, le porte-parole de l'Agence indonésienne de gestion des risques naturels, la BNPB, avait ainsi déclaré que "depuis cinq ans, les bouées d'alerte au tsunami ne fonctionnent plus".

Dernières nouvelles