France - Emmanuel macron refuse la démission de son ministre de l’Intérieur

George Képénékian,Caroline Collomb Marlène Schiappia et Gérard Collomb posent devant la scène du meeting au Double Mixte de Villeurbanne avant de prendre la parole à Villeurbanne le 29 Septembre

France – Emmanuel macron refuse la démission de son ministre de l’Intérieur

Gérard Collomb est critiqué par la droite depuis qu'il a annoncé le 18 septembre dernier sa volonté de quitter la place Beauvau en mai 2019 pour briguer la mairie de Lyon.

Dans l'esprit de Gérard Collomb, ce n'est pas au regard de sa personne qu'il s'est senti obligé de remettre sa démission, refusée, donc, par l'hôte de l'Élysée, mais parce que l'institution qu'il dirige pouvait pâtir d'une sorte de campagne de dénigrement dont il s'estimait l'objet.

Gérard Collomb "ne souhaitait pas", selon le Figaro, "que le ministère de l'Intérieur soit déstabilisé par une décision politique qui le concernait, à savoir le choix très personnel de se représenter à la mairie de Lyon aux prochaines municipales de 2020". Selon "Le Figaro", Matignon est suspecté de pousser la candidature du ministre du Budget Gérald Darmanin.

Le Premier ministre Edouard Philippe a été tenu informé à son retour d'un déplacement à Madrid, a-t-on appris de source gouvernementale. "Mais il a serré les boulons et donc ça doit tenir", confiait cette source à l'AFP la semaine dernière.

Habituel relais discipliné de la parole élyséenne, Gérard Collomb disait cultiver une relation "quasi filiale" avec Emmanuel Macron. Le 6 septembre, lors d'un déjeuner avec des journalistes au ministère de l'Intérieur, il avait estimé qu'ils n'étaient "pas nombreux à pouvoir encore lui parler", évoquant le "manque d'humilité" du président. "Mais si tout le monde se prosterne devant lui, il finira par s'isoler, car par nature l'Élysée isole", avait-il glissé.

Dernières nouvelles