Mort de la première femme journaliste de Téléfoot sur TF1

Volontairement. Mais forcément, certains ont eu un vrai pincement au coeur à l'annonce, hier, du décès de Marianne Mako, à cinquante-quatre ans, des suites d'un cancer qui la rongeait depuis deux ans. Première femme journaliste de football à la télévision, elle a été une des figures de "Téléfoot " pendant dix ans.

Elle est la première femme à avoir parlé de football à la télévision française.

Tu étais une pionnière dans le journalisme sportif et à @telefoot_TF1.

Car si elle est rentrée à TF1 en 1987, elle a dû essuyer de nombreuses critiques dans un univers très machiste. Elle n'a pas été épargnée. Son rôle de pionnière n'a pas toujours été facile. Didier Roustan, journaliste sportif français qui l'avait engagée, a été un des premiers à lui rendre hommage: "Sa mort me touche beaucoup même si on s'était perdus de vue". Officiellement licenciée en 1997 au motif qu'elle ne commentait pas de match - d'autres évoquent le sexisme de Thierry Roland qui ne voulait pas de femmes dans le football -, elle avait ensuite opéré une reconversion dans la communication. Elle avait depuis pris ses distances avec le monde du journalisme et luttait donc contre un cancer qui l'a finalement vaincu. Car sans elle, l'image de la femme dans le sport n'aurait peut-être pas évolué.

Dernières nouvelles