Rodez : le chef de la police municipale mort poignardé

Le chef de la police municipale de Rodez est mort poignardé

Le chef de la police municipale de Rodez tué de plusieurs coups de couteau

L'autopsie en cours à l'institut médico-légale de Montpellier déterminera combien de coups de couteau ont été portés à la victime qui a été frappée "aux bras, à l'abdomen et au bas-ventre". Son agresseur aurait été interpellé, sans opposer aucune résistance, a indiqué un témoin. Il s'agirait qu'un homme âgé d'une quarantaine d'années, installé dans le département de l'Aveyron il y a peu, que les forces de l'ordre avait identifié pour des faits de délinquance effectués dans le passé.

Le directeur de la police municipale de Rodez, Pascal Filoé, a été tué ce jeudi de plusieurs coups de couteau. Selon Centre Presse, les services de police avaient en effet été alertés "sur le comportement de cet homme, présenté comme marginal, avec son chien". L'animal en question serait un pitbull, c'est à dire un chien dit de 1ère catégorie. Alexandre Dainotti, l'homme suspecté d'avoir poignardé jeudi 27 au matin, en pleine rue à Rodez, le chef de la police municipale, a reconnu être l'auteur du crime et validé les premiers éléments connus de l'enquête, comme le confirme le journal Centre Presse Aveyron. Pascal Filoé, chargé notamment des questions de sécurité au sein de la municipalité, avait déjà eu affaire à lui à plusieurs reprises. Il est mort des suites de ses blessures vers 13 heures, a annoncé la ville aux médias locaux, France 3 et La Dépêche du Midi. "Mes pensées vont vers sa famille et ses proches. Tout mon soutien à ses collègues policiers municipaux", a-t-il posté sur son compte Twitter.

"Je partage la douleur des habitants de Rodez après l'attaque ignoble (.)". D'après la mairie de Rodez, l'agresseur a tendu un guet-apens au chef de la police: il l'attendait dans une ruelle et lui a sauté dessus alors que ce dernier quittait la mairie pour se rendre à une réunion.

Dernières nouvelles