Le prix Nobel de médecine attribué à deux chercheurs en immunologie

Deux immunologistes Tasuku Honjo et James P. Allison

ZOOM Deux immunologistes Tasuku Honjo et James P. Allison. Richard Drew AP

"Ça me semblait trop gros", a réagi James P. Allison, 70 ans, contacté par l'agence de presse suédoise TT. Les lauréats "ont montré comment les différentes stratégies pour inhiber les freins du système immunitaire peuvent être utilisées dans le traitement du cancer. Je pensais que c'était assez", se souvient le chercheur.

"Leurs découvertes marquent un tournant dans notre lutte contre le cancer", explique la Fondation Nobel.

Les deux chercheurs ont obtenu ce lundi le prix Nobel 2018 de médecine, remis par une Académie suédoise en lambeaux, après le scandale du Français Jean-Claude Arnault.

Chacun de son côté, les deux scientifiques se sont évertués à "lâcher les freins " et "appuyer sur les bonnes pédales d'accélération " du système immunitaire de façon à lui permettre de "neutraliser des micro-organismes étrangers", a précisé le jury Nobel.

Ce lundi, le prix Nobel de médecine a été décerné à l'Américain James P. Allison et au Japonais Tasuku Honjo pour leurs recherches sur l'immunothérapie, qui se sont révélées particulièrement efficaces dans le traitement de cancers virulents. Et Tasuku Honjo 76 ans, est professeur à Tokyo et avait déjà reçu le prix Tang en 2014: l'équivalent du Nobel en Asie pour sa découverte.

"Je veux continuer ma recherche (.) afin que l'immunothérapie sauve plus de patients atteints du cancer que jamais", a déclaré M. Honjo à la presse au cours d'une conférence de presse organisée à l'Université de Kyoto, où il enseigne.

Le prix Nobel d'économie, le 08 octobre. Les prix en science, littérature et paix ont été créés à l'initiative de l'inventeur de la dynamite, Alfred Nobel, et sont décernés depuis 1901. Plusieurs d'entre eux se sont mis en congé de l'institution, incapable dès lors de fonctionner et en particulier de sélectionner un Nobel.

Dernières nouvelles