VIDÉO - Avec son chapeau colonial, Melania Trump sous le feu des critiques

Melania Trump: En voyage humanitaire en Afrique son look fait polémique

"Tintine au Kenya" : Melania Trump porte un casque colonial en Afrique et s'attire critiques et moqueries

Le voyage de Melania Trump intervient alors qu'à Washington le débat politique est vif à quelques semaines des élections de mi-mandat au Congrès où la majorité républicaine doit affronter en novembre un possible regain des démocrates. La Maison Blanche n'a pas réagi aux sollicitations du New York Times. Après les talons aiguilles pour rendre visite aux sinistrés de l'Ouragan Harvey, après la veste "I really don't care, don't u" portée alors que son mari séparait des familles de migrants, la First Lady a remis ça au cours de sa tournée en Afrique qui passe ce samedi par l'Egypte. " ou encore " Mélania Trump qui porte un chapeau colonial, c'est plus qu'un choix vestimentaire stupide, c'est le reflet de sa compréhension obsolète de l'Afrique" a-t-on pu lire sur la toile. Mais l'ancienne mannequin de 48 ans a été vivement critiquée, sur les réseaux sociaux et dans la presse, pour avoir arboré un casque colonial. Porté à l'origine par les troupes coloniales, il était le symbole de la domination occidentale en Afrique.

Sous la protection de nombreux policiers déployés dans les rues du Caire et sur les toits des immeubles, son cortège a ensuite été dirigé vers le palais présidentiel où elle a rencontré M. Sissi pour un entretien d'environ une heure.

Mme Trump a quitté l'Égypte en fin d'après-midi.

La solide relation établie entre Le Caire et Washington après les accords de Camp David en 1978, a connu une période trouble après la destitution par l'armée en 2013 du président issu des Frères musulmans Mohamed Morsi.

Au Ghana, elle a visité mercredi un ancien fort esclavagiste.

Pendant ce voyage africain, essentiellement destiné aux photographes et vidéastes de presse, Mme Trump a notamment donné le biberon à des éléphanteaux et fait un bref safari au Kenya. A Lilongwe au Malawi, où elle a visité une école primaire jeudi, Mme Trump a été accueillie par des slogans anti-Trump.

Dernières nouvelles