Accusations de viol : la semaine où l'empire de Cristiano Ronaldo a vacillé

FIFA 19: Cristiano Ronaldo abandonné par un acteur majeur du foot

EA est-il en train d’ « effacer » Ronaldo de la promo de Fifa 2019 ?

Une américaine de 34 ans a accusé la star mondiale du football Cristiano Ronaldo de l'avoir violée en 2009 à Las Vegas. "Nous suivons l'affaire de près car nous attendons des sportifs qui sont en couverture de nos produits et de nos ambassadeurs qu'ils se comportent de manière conforme aux valeurs d'EA", a justifié la firme dans un communiqué relayé par SoFoot.

"Serein", l'avait décrit son entraîneur, Massimo Allegri, vendredi, serein et concentré il a semblé en effet dans la fraîcheur automnale du Frioul.

Cristiano Ronaldo est revenu aux affaires courantes avec une victoire (2-0) et un but samedi à Udine après avoir purgé sa suspension en Ligue des champions mercredi contre les Young Boys de Berne (3-0).

Un tweet qui a valu à la Vieille Dame une avalanche de critiques, accusant notamment la Juve d'être "scandaleusement dédaigneuse et insensible". En plus, vu son âge assez avancé (33 ans), on aurait cru que Cristiano Ronaldo s'engagerait dans un championnat exotique avec l'assurance de gagner encore plus d'argent, en Chine par exemple.

L'intéressé, lui, a démenti "vigoureusement" ces accusations: "Le viol est un crime abominable qui va à l'encontre de tout ce que je suis et de ce que je crois", a écrit le Portugais sur son compte Twitter.

"Nous avons convenu que le joueur n'était pas disponible pour cette convocation et la prochaine", a ainsi expliqué le sélectionneur Fernando Santos, en précisant que la décision avait été prise à trois, à l'issue d'une discussion entre lui, Cristiano Ronaldo et le président de la Fédération portugaise, Fernando Gomes.

Appelé en conférence de presse à exposer les raisons de l'absence de son attaquant vedette, le sélectionneur a refusé de "dévoiler les détails" de cette conversation. Il y a bien eu le précédent Tiger Woods, mais le golfeur n'a été " qu'infidèle", à l'époque il était resté l'image du jeu à son nom développé par l'éditeur nord-américain.

En fin de semaine, plusieurs partenaires économiques de premier plan de CR7 - son surnom et sa marque - ont d'ailleurs pris leurs distances avec le joueur, qui après le match de samedi ne retrouvera pas les terrains avant deux semaines, ayant mis entre parenthèses la sélection portugaise.

Dernières nouvelles