"L'immense victoire" de Trump — Kavanaugh

Trump prêt à savourer sa victoire dans la bataille pour la Cour suprême

Marlène Schiappa : «La nomination de Brett Kavanaugh est une mauvaise nouvelle pour les femmes»

"Brett Kavanaugh a prêté serment samedi comme juge de la Cour suprême des États-Unis".

Elle faisait allusion au fait que pendant un rassemblement électoral, M. Trump avait tourné en dérision les imprécisions relevées dans le témoignage de Christine Blasey Ford, l'accusatrice de Brett Kavanaugh. "Je me tiens devant vous aujourd'hui après une formidable victoire pour notre nation, pour notre peuple et pour notre Constitution", a déclaré le président sous les acclamations de la foule. Le sénateur Lindsey Graham, particulièrement véhément dans sa défense de Brett Kavanaugh depuis des semaines, a par exemple tweeté une photo de lui et du désormais juge de la Cour suprême avec une légende sans équivoque: "Je n'en ai jamais assez de gagner".

Un millier de manifestants ont passé la journée de samedi devant la Cour suprême, située à quelques dizaines de mètres du Capitole. Après le scrutin, certains ont exprimé leur colère en frappant sur les portes de bronze du bâtiment de marbre blanc, et la police est intervenue.

La police a fini par évacuer dans le calme les manifestants ayant franchi les barrières, qui avaient les poignets entravés à la descente des escaliers et ont été mis à l'écart, selon un journaliste de l'AFP. Plusieurs dizaines de manifestants ont été arrêtés. Et, dans l'hémicycle, le vote a été plusieurs fois interrompu par des cris de protestation. (EPA) (EPA) Le Sénat, qui donne le feu vert pour les nominations à vie au sein du temple du droit américain, a suivi les lignes partisanes, les républicains votant pour et les démocrates contre, à l'exception d'un élu démocrate. La sénatrice de l'Alaska Lisa Murkowski, seule dissidente républicaine, a retiré son vote pour compenser l'absence de son collègue du Montana, Steve Daines, qui mariait sa fille samedi à 6 heures de vol de la capitale fédérale. L'élue, qui remettra son mandat en jeu en 2022, s'est pourtant attirée les foudres du président: " Elle ne s'en remettra pas. Elle ne s'en remettra pas. De son côté, Donald Trump s'est réjoui de cette nomination.

L'arrivée de ce fervent défenseur des valeurs conservatrices placera les juges progressistes -quatre sur neuf- en minorité pour potentiellement de nombreuses années.

Trump prêt à savourer sa victoire dans la bataille pour la Cour suprême
Le juge Kavanaugh entre à la Cour suprême, grande victoire pour Donald Trump

C'est un revers pour les démocrates et défenseurs des droits civiques qui s'étaient mobilisés dès sa nomination en juillet pour tenter d'empêcher sa confirmation.

Malgré leurs efforts, Brett Kavanaugh, un brillant magistrat formé à l'université de Yale, était en bonne voie pour être confirmé quand une femme l'a accusé mi-septembre d'une tentative de viol remontant à une soirée entre lycéens en 1982.

En colère, le magistrat a clamé son innocence et s'est dit victime d'une campagne de dénigrement orchestrée par l'extrême gauche.

Les avocats de Mme Ford ont eux estimé que ce rapport n'était pas "significatif", car ni Mme Ford ni le juge Kavanaugh n'ont été interrogés.

Dernières nouvelles