Le cardinal Marc Ouellet défend le pape — Inconduites sexuelles

Abus sexuels le pape ordonne une enquête approfondie sur l'ex-cardinal McCarrick

Le pape François le 3 octobre 2018 au Vatican

Le cardinal Marc Ouellet, qui occupe le poste de préfet pour la Congrégation des évêques, s'est porté à la défense du pape en pourfendant ses critiques dans une lettre ouverte adressée à Mgr Carlo Maria Vigano.

L'ancien archevêque de Québec, qui œuvre maintenant dans les hautes sphères du Vatican, a écrit une lettre dans laquelle il répond de manière cinglante au nonce qui a accusé le pape d'avoir dissimulé les inconduites sexuelles d'un éminent prélat américain, affirmant que ces allégations étaient un " montage politique " blasphématoire. L'homme d'Église avait même appelé le pape à démissionner.

Le pape a fait cette annonce alors que sont réunis au Vatican 267 "pères synodaux" (cardinaux, évêques, patriarches chrétiens, membres de la Curie, religieux), 23 experts et 34 jeunes âgés de 18 à 29 ans, écoutés par 49 auditeurs dont une poignée de femmes. Theodore McCarrick "était exhorté à ne pas voyager et à ne pas faire d'apparitions publiques afin de ne pas provoquer d'autres rumeurs qui circulaient à son sujet". "Néanmoins, comme l'a dit le pape François, 'nous suivrons le chemin de la vérité, où qu'il nous porte'". Ce samedi, le pape François confirme qu'il est temps de mettre fin à l'omerta qui règne au sein de l'Église catholique, jugeant que le silence "ne peut plus être toléré" dans les affaires d'abus sexuels. "Je n'arrive pas à comprendre comment tu as pu te laisser convaincre de cette monstrueuse accusation qui ne tient pas la route", a ajouté le cardinal Ouellet en s'adressant à Mgr Carlo Maria Vigano.

Tout récemment, le pape François a indiqué qu'une enquête détaillée sera menée dans les archives du Vatican, pour faire la lumière sur l'ancien cardinal américain, Theodore McCarrick, qui a d'ailleurs été déchu de son titre depuis plusieurs mois suite aux accusations d'abus sexuels.

Dernières nouvelles