Soupçons de méga fraude dans le foot belge

Fraudes dans le foot belge : trois agents de joueurs et un arbitre écroués

Wenke Roggen et Éric Van Duyse du parquet fédéral jeudi lors d'une conférence

"Mais si c'est nécessaire, nous interviendrons". Des opérations simultanées à l'étranger coordonnées par Eurojust.

Outre l'agent de joueur et ancien dirigeant du Sporting de Charleroi Mogi Bayat, l'ancien dirigeant d'Anderlecht, Herman Van Holsbeeck, l'actuel entraîneur du club de Bruges, Ivan Leko, ainsi que les arbitres Sébastien Delferrière et Bart Vertenten, auraient également été privés de liberté.

A l'étranger treize autres raids policiers, coordonnés avec l'aide d'Eurojust, ont ciblé "principalement" les bureaux ou domiciles de "dirigeants de personnes morales" impliquées dans les transactions suspectes.

" L'URBSFA a pris connaissance de l'enquête judiciaire, qui a été dévoilée ce mercredi 10 octobre et qui concerne différents acteurs du football belge", a expliqué l'institution".

Une soixantaine de perquisitions ont été menées mercredi dans sept pays européens, dont la Belgique et la France, dans le cadre d'une enquête portant sur des soupçons de fraudes dans le championnat de football belge, a annoncé le parquet fédéral.

La justice mène une double enquête sur des agents de joueurs et sur la falsification de plusieurs matchs de l'année dernière.

L'enquête fédérale a débuté à la fin 2017, à la suite d'un rapport de l'Unité des fraudes sportives de la police fédérale. "Personnellement, je ne suis au courant de rien et il ne se passe rien chez nous", a-t-il ajouté. Des arbitres de Jupiler Pro League font aussi partie des personnes visées par ce coup de filet des autorités.

Les investigations ont ensuite été étendues après "des indications d'influence possible sur les matches de la saison 2017-2018", précise le communiqué. "C'est préoccupant pour l'image du football belge", a réagi Pierre François, administrateur-délégué de la Pro League, cité par Le Soir. Le parquet fédéral a alors demandé au juge d'instruction d'étendre son instruction à ces faits. Commissions qui portaient sur les transferts de joueurs, sur les salaires de joueurs et d'entraîneurs ainsi que d'autres versements.

L'instruction judiciaire couvre des activités menées dans le cadre d'une organisation criminelle, le blanchiment d'argent et la corruption privée.

Dernières nouvelles