Google fait appel à l’amende de 4,3 milliards d’euros — UE

Google annonce qu'il a fait appel à l'amende record de 4,3 milliards d'euros infligée par l'UE.

Un porte-parole de Google a dit mercredi que la société a décidé de s'adresser au Tribunal de l'Union européenne, soit le deuxième plus haut tribunal du bloc.

Le montant de cette amende avait battu tous les records.

En juin 2017, l'entreprise avait été déjà condamnée par la Commission européenne à payer une amende de 2,42 milliards d'euros pour avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne en favorisant son comparateur de prix "Google Shopping", au détriment de services concurrents.

La commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, avait expliqué cet été que Google avait contrevenu aux règles européennes en imposant aux fabricants de téléphones portables de préinstaller des applications comme Google Search.

En juillet, la Commission européenne avait donné 90 jours à Google pour mettre fin à ses pratiques considérées illégales avec Android, sous peine d'astreintes allant jusqu'à 5 % du chiffre d'affaires journalier et mondial de sa maison-mère Alphabet. La condamnation porte entre autres sur le fait que les fabricants sont obligés de pré-installer Google Search et Google Chrome afin de pouvoir accéder à d'autres application de la firme de Mountain View.

Android - système d'exploitation utilisé pour 80% des appareils en Europe et dans le monde, qui est l'équivalent de l'iOS pour l'iPhone d'Apple - est dans le collimateur de la Commission européenne depuis plusieurs années. En juillet, Sundar Pichai, le patron de Google, avait annoncé que le groupe allait faire appel.

Dernières nouvelles