Augmentation de la taxe d'habitation : votre témoignage nous intéresse

Baisse de la taxe d'habitation: mauvaise surprise pour les contribuables

PHILIPPE HUGUEN AFP

C'était l'une des grandes promesses de campagne du candidat Emmanuel Macron qui avait qualifié cet impôt d'"injuste". A titre d'exemple, l'humoriste et ancien auteur des "Guignols de l'info", Bruno Gaccio, s'en est plaint, mardi 9 octobre, sur Twitter. "Cette année, l'augmentation moyenne s'élève à 0,49 point", a commenté Gérald Darmanin. Soit 16 % des 35 357 communes françaises. S'il est supérieur à 27 000 euros pour une personne seule, 43 000 euros pour un couple sans enfant ou encore 55 000 euros pour un couple avec deux enfants, vous n'êtes pas concerné par la baisse de 30% de la taxe d'habitation. On y trouve quatre villes d'Occitanie: Ramonville-Saint-Agne en Haute-Garonne + 4,48 %, Frontignan dans l'Hérault + 3,99 %, Argelès-sur-Mer dans les Pyrénées-Orientales + 2,03 % et Albi dans le Tarn + 1,98 %. Une commune sur six augmente ses taux Le gouvernement a prévu le coup. Interrogé par Le Parisien, Philippe Laurent, secrétaire général de l'Association des maires de France. admet que "pour l'instant, tout ça n'est pas bien clair". Des communes qui pourraient aussi réduire leurs investissements ou leur train de vie.

D'après un rapport parlementaire publié l'été dernier, 5 680 communes ont décidé d'augmenter les taxes locales pour l'année 2018, gonflant automatiquement la facture de certains foyers. Ainsi, à Toulouse, le taux est de 34,75 % (ville + métropole) selon le magazine Capital sur la base des chiffres du cabinet en finances locales FSL.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics relativise les dérapages fiscaux liés à la taxe d'habitation, assurant que 18 millions de foyers vont bénéficier en moyenne d'une réduction de 200 euros sur leurs impôts locaux en 2018. En attendant, les Français devront payer.

Dernières nouvelles