Les pertes économiques liées aux catastrophes climatiques explosent partout dans le monde

En France et dans le monde, les pertes économiques liées aux catastrophes climatiques explosent

Climat : le coût des catastrophes a explosé en 20 ans

Ces chiffres sont à comparer avec les pertes économiques pour la période 1978-1997 qui étaient de 1.313 milliards, dont 895 milliards de dollars (68 %) représentaient des catastrophes liées au climat. Et face à cette situation "alarmante", un responsable de l'UNISDR, Ricardo Mena a appelé à une action urgente pour réduire les émissions de gaz à effet de serre mais aussi investir davantage dans la réduction des risques. "Nous y travaillons", dit le responsable de l'UNISDR. Responsabilité d'Etats visée "Nous avons besoin de solutions dans les 5 à 10 ans", alerte de son côté la responsable du Centre de recherche sur l'épidémiologie des désastres (CRED) Débarati Guha-Sapir. D'autant plus que les chaleurs extrêmes seront plus fréquentes dans toutes les régions du monde. "Leur impact est très difficile à mesurer", a-t-elle ajouté.

Les pertes économiques directes dues aux catastrophes climatiques enregistrées au cours des vingt dernières années ont été 2,5 fois plus élevées que durant la période 1978-1997, a indiqué mercredi l'ONU dans un rapport. Les inondations et les tempêtes sont les deux catastrophes les plus fréquemment survenues. Ils devraient être ciblés, dit-elle.

Les pertes économiques les plus importantes ont été subies par les États-Unis pour une valeur totale de 944,8 milliards de dollars, suivis de très loin par la Chine (492,2 milliards), le Japon (376,3 milliards). Ils devancent la Chine à près de 500 milliards et le Japon à plus de 370 milliards.

Si les pays développés sont fortement touchés par l'impact de catastrophes naturelles, celles-ci causent des pertes relativement marginales par rapport à leur produit intérieur brut (PIB). Le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe cherche notamment à diminuer les pertes économiques.

Au cours des 20 dernières années, 1,3 million de personnes ont perdu la vie et 4,4 milliards de personnes ont été blessées, sont devenues sans abri, ont été déplacées ou ont nécessité une aide d'urgence en raison des catastrophes, selon l'ONU. Environ 2.245 milliards de dollars de pertes sont causées par les changements climatiques et les phénomènes extrêmes qui en résultent.

Si en termes économiques, les pays riches connaissent les plus grandes pertes du fait de leurs infrastructures plus denses et plus développées, les pays à revenu moyen et faible subissent un coût humain bien plus élevé. Les tremblements de terre sont de loin les phénomènes les plus meurtriers comptant pour 56% des morts. Les décès et les souffrances liés à ceux qui ont été observés récemment en Indonésie montrent le besoin d'alerter la population et d'adapter les habitations, affirme la représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour la réduction des risques de catastrophe, Mami Mizutori. Ceux qui souffrent le plus du changement climatique sont ceux qui contribuent le moins aux émissions de gaz à effet de serre.

Dernières nouvelles