Matchs truqués : Le communiqué du PSG

Ligue des champions : enquête sur des soupçons de trucage du match PSG-Etoile rouge

Le président serbe utilise le dossier Brice Taton après PSG - Etoile Rouge

Des incidents ont éclaté en marge du match de Ligue des Champions entre le PSG et l'Etoile Rouge de Belgrade (6-1). Et le pronostic de ce dirigeant se révélera juste: l'équipe serbe s'inclinera 6-1 face au PSG.

Sur son site, le média sportif explique que "quelques jours avant la rencontre, la confédération européenne a reçu un signalement selon lequel un haut dirigeant du club serbe avait l'intention, avec des complices, de placer plusieurs millions d'euros sur une défaite de sa propre équipe par cinq buts d'écart".

Pour l'instant, le club de la capitale française ne semble pas concerné par ces soupçons de match arrangé.

L'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), qui s'occupe de cette question des paris sportifs illégaux, a par exemple été prévenue avant le match et n'a constaté aucun pari atypique ensuite, ce qui ne veut pas dire que ces sommes n'ont pas été pariées sur d'autres opérateurs échappant aux radars des autorités mondiales.

Cela signifie que les paris auraient été effectués sur des "marchés exotiques" et peu contrôlés selon une source proche du dossier jointe par l'agence de presse. "L'UEFA communique uniquement sur des cas/matches spécifiques une fois que des procédures disciplinaires ont été ouvertes et/ou que des décisions ont été prises", a-t-elle encore précisé à l'AFP.

Si les faits étaient avérés, ils pourraient coûter cher à l'Etoile rouge sans forcément pénaliser le champion de France, dans le cas où il n'aurait pas eu connaissance de cette manipulation. Rendez-vous qui n'a finalement pas eu lieu, à en croire les enquêteurs qui avaient investi les lieux.

Au PSG, l'incrédulité prédomine sur le sujet, communiqué à l'appui. " C'est avec la plus grande stupeur et indignation que nous apprenons les informations dont vous nous faites part ce jour.

L'Equipe évoque en effet une rencontre prévue - mais avortée - entre le dirigeant du club serbe et le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi. Et pour arriver à ses fins, le dirigeant serbe est soupçonné d'avoir corrompu plusieurs joueurs titulaires de l'Etoile Rouge de Belgrade.

Dernières nouvelles