De scission en scission — Parti socialiste

Vendredi noir: le PS déménage et perd son aile gauche

Vendredi noir: le PS déménage et perd son aile gauche

"Mes amis, vous nous manquez", confiait en septembre un Jean-Luc Mélenchon en pleine opération séduction à la tribune de l'université de rentrée de "Nos causes communes", le mouvement de l'aile gauche du PS animé par Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann.

Emmanuel Maurel, qui a récemment quitté le Parti socialiste, a indiqué sur RFI qu'une candidature de François Hollande en 2022 était " plausible ". Il affirme que s'il "ne fallait surtout pas se dire 'Je reviendrai'" on pouvait "parfois le penser, mais pas le dire". "Ca montre bien que c'est un choix collectif, un choix de rupture, un choix d'espoir parce qu'on considère que ce n'est plus au Parti socialiste que ça se passe, qu'il faut inventer autre chose, refonder autre chose", a-t-il argumenté.

Devant la presse, M. Faure a estimé que la "moindre des choses serait qu'elle dise qu'elle quitte le Sénat". Emmanuel Maurel ne rejoindrait pas La France insoumise mais pourrait créer avec le Mouvement républicain et citoyen (MRC) une nouvelle entité alliée à La France insoumise.

Elle a écarté l'idée que des députés du groupe Nouvelle gauche puissent partir, tout comme elle a dit ne pas croire à une information du Journal du Dimanche selon laquelle une autre figure du PS, Julien Dray, serait tentée de suivre Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann.

"Alors chers camarades nous ne serons jamais populistes". Démocrates oui. Populistes jamais.

L'ancien député Laurent Baumel, membre du courant de M. Maurel, a aussi affiché son désaccord. Lui le souhaite, beaucoup de ses anciens ministres, ses anciens collègues le souhaitent aussi.

Preuve de sa volonté de "faire bloc" au sein d'un parti meurtri, M. Faure a décidé de remanier sa direction en nommant porte-parole un des soutiens de Stéphane Le Foll au Congrès, Clotilde Valter. Une proche de Luc Carvounas, Dieynaba Diop, sera désormais en charge de la vie associative et de la mobilisation citoyenne.

Olivier Faure a enfin posé des jalons pour les européennes de mai 2019, après l'adoption jeudi par les militants socialistes d'un texte programmatique.

Une tonalité très écologiste susceptible de résonner agréablement aux oreilles de l'ancienne ministre de l'Environnement Ségolène Royal, qui "réfléchit" selon son entourage à prendre la tête de la liste PS pour les européennes. Tout ça, elle le doit à qui sinon à ce parti qu'elle vomit tant aujourd'hui?

Dernières nouvelles