Le bilan revu à la baisse à 10 morts — Inondations dans l'Aude

Hérault: un épisode méditerranéen à partir de cette nuit

Celine ESCOLANO

La Préfecture de l'Aude a mis en place une cellule d'information du public: 04-68-10-29-00. Ils sont très difficiles à prévoir, selon Météo France, qui se voit reprocher d'avoir placé le département en vigilance rouge trop tard (à 6 heures lundi matin). Deux personnes décédées ont également été retrouvées à Villegailhenc.

Des évacuations étaient en cours en début de soirée près de Narbonne où des débordements étaient encore prévus. Une personne a été blessée dans l'effondrement de sa maison à Cuxax d'Aude.

Plusieurs personnes sont mortes à Villegailhenc, près de Carcassonne.

La préfecture demande aux habitants de rester chez eux. Des véhicules ont été emportés par les flots.

Par endroits les murs des maisons ont cédé sous la pression de l'eau comme l'a raconté Jean-Luc, qui habite dans la commune de Villemoustaussou, à France Bleu. Plus de 1.500 foyers étaient privés d'électricité.

Au niveau des trains, le trafic des TER est interrompu entre Castelnaudary et Narbonne. Les autorités ont annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires du département pour la journée de lundi. "Les habitants ne peuvent pas réintégrer la commune jusqu'à nouvel ordre", selon la préfecture. "On aura réussi à mobiliser neuf hélicoptères, ce qui a permis 107 hélitreuillages dans la journée sur ces différentes communes" a détaillé le préfet de l'Aude, Alain Thirion sur franceinfo lundi soir.

Le bilan "est provisoire, et au fur et à mesure des reconnaissances qui interviendront dans l'intervention des secours, il est possible qu'il s'avère plus grave", a déclaré le Premier ministre français Edouard Philippe avant l'annonce du nouveau bilan de 13 morts.

Il est tombé en six heures l'équivalent de trois mois de pluies par endroits. En seulement 5 heures, il est tombé " entre 160 et 180 mm d'eau sur l'agglomération de Carcassonne ", a indiqué le préfet de l'Aude dans la matinée.

D'après le préfet de l'Aude, Alain Thirion, "il faut remonter à 1891 pour avoir une densité de pluie aussi importante". La ville de Trèbes, déjà frappée par un attentat islamiste en mars, était quasi déserte et complètement investie par les secours dont les pompiers habillés en hommes-grenouilles qui circulent en barques. Des torrents d'eau boueuse enjambent la chaussée, les cours d'eau débordent.

Le phénomène cévenol a frappé une nouvelle fois, autrement dit, explique toujours Vigicrues, "la concomitance d'une mer chaude en fin d'été, de remontées d'air chaud et assez humide du sud qui traverse la Méditerranée et vient buter sur les reliefs du Massif central et de la Montagne noire".

On n'avait pas vu de crues aussi intenses dans la vallée moyenne de l'Aude, dans le sud de la France, depuis 1891. Alors que certains se sont plaints d'avoir été mal informés de l'intensité à venir des orages, M. Philippe a estimé que cet épisode météorologique était "par lui-même imprévisible", rappelant que "les spécialistes considéraient que la dépression allait circuler plus vite que ce qui s'est passé".

Dernières nouvelles