Perquisitionné, Jean-Luc Mélenchon fait un direct Facebook

Perquisition en cours chez le député marseillais Jean-Luc Mélenchon, visé par deux enquêtes préliminaires

France: Jean-Luc Mélenchon visé par une perquisition

L'opération intervient dans le cadre des deux enquêtes préliminaires le visant, l'une sur le financement de sa campagne présidentielle, l'autre sur des soupçons d'emplois fictifs d'assistants parlementaires au Parlement européen.

Un rassemblement improvisé a lieu ce 16 octobre devant le siège de la France insoumise à l'appel de Jean-Luc Mélenchon pour protester contre les perquisitions qui ont eu lieu dans la matinée aux domiciles de plusieurs élus et au siège du mouvement. La secrétaire générale du groupe à l'Assemblée, mes anciens assistants qui ont vu débouler aussi les flics à 7 heures du matin, on leur prend leurs téléphones, on leur prend leurs ordinateurs. Voila le début du nouveau ministre de l'Intérieur [Christophe Castaner, ndlr] et de la ministre de la Justice. "Voilà ce qu'ils sont en train de faire pour intimider et faire peur", s'est ému Jean-Luc Mélenchon, filmant en direct la perquisition menée à son domicile. "Demain vous verrez, ils trouveront une excuse, une raison quelconque, pour me foutre en cabane, comme ils l'ont fait avec Lula, comme ils le font avec tout le monde". Ce n'est pas de la justice, ce n'est pas de la police. Cela fait suite à deux enquêtes préliminaires dont il fait l'objet. "Elle parlait en effet d'un +pied de nez +". Ce n'est pas le cas pour ceux d'Emmanuel Macron pour lequel des irrégularités ont été notées.

Très remonté, Jean-Luc Mélenchon a posté une vidéo des perquisitions sur son compte Facebook, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

Dans cette vidéo prise par notre journaliste Rachid Laïreche Mélenchon poursuit sa diatribe contre la série de perquisition.

Dernières nouvelles