Qui est Franck Riester, le nouveau ministre de la Culture ?

Franck Riester

Franck Riester

Par communiqué, l'Elysée a annoncé aujourd'hui le remplacement de Françoise Nyssen par Franck Riester.

Signes particuliers: après l'élection d'Emmanuel Macron, Franck Riester est devenu un de ces élus de droite dits "constructifs", qui ont entrepris de collaborer avec la nouvelle majorité LaREM à l'Assemblée nationale. "Les meilleurs ministres n'ont pas toujours été les artistes", a estimé Daniel Colling, qui avait co-écrit avec Franck Riester un rapport sur "la création musique à l'ère numérique" en 2011. Ancien membre de la commission des affaires culturelles, il a été le rapporteur des projets de loi Hadopi 1 et 2 sur la propriété intellectuelle sous l'ère Sarkozy.

Membre de l'UMP puis de Les Républicains, Franck Riester a été exclu de son parti en octobre 2016 après avoir exprimé à plusieurs reprises ses critiques contre sa "droitisation". Lors des primaires à droite pour la présidentielle de 2017, le parlementaire avait soutenu Bruno Le Maire au premier tour, son nouveau collègue au gouvernement, avant de se ranger derrière Alain Juppé au second tour, face à François Fillon. Le désormais ministre de tutelle des architectes est, en effet, président du groupe Riester (douze concessions Peugeot, Citroën et Hyundai en Ile-de-France) depuis 2000, comme indiqué sur le site web de l'entreprise. Depuis, le député s'était également intéressé à l'audiovisuel, se disant favorable dans les colonnes du Monde "à un BBC à la française " c'est-à-dire un regroupement de la télévision et de la radio publiques.

Dernières nouvelles