Le "braqueur" qui posait avec Macron condamné pour possession de drogue

Emmanuel Macron à Saint-Martin le 29 septembre 2018

Emmanuel Macron à Saint-Martin le 29 septembre 2018. REUTERS

Marqué par le chien de la brigade, le sac du jeune homme contenait 5 pochons de résine de cannabis, soit environ 20 grammes.

La rencontre entre Emmanuel Macron et un jeune habitant de Saint-Martin avait été l'un des moments les plus commentés de son passage aux Antilles. Le dialogue s'était alors engagé avec le premier, qui lui avait avoué qu'il sortait tout juste de prison pour des faits de braquage. Cet homme de 22 ans a été condamné à huit mois de prison dont quatre avec sursis pour détention de stupéfiants et rébellion, mercredi 17 octobre. Selon une information du journal local Le Pelican, confirmée par Le Parisien, l'un des deux jeunes hommes a été interpellé samedi pour possession de stupéfiants et rébellion à Saint-Martin. Mais il a été relaxé pour les faits de violences.

Lors de son interpellation, il s'est rebellé et s'en est pris aux gendarmes. Alexandre Benalla, l'ex-chargé de mission de l'Elysée mis en examen fin juillet pour des soupçons de violences et d'ingérence dans l'action de la police le 1er mai à Paris, a donné son avis sur la photo polémique du chef de l'Etat à Saint-Martin. Une confidence que le chef de l'Etat avait utilisée pour exhorter le jeune homme à se reprendre et trouver du travail: "Il ne faut pas rester comme ça, faire des bêtises". Emmanuel Macron avait balayé les critiqué en assurant qu'il aimait "chaque enfant de la République, quelles que soient ses bêtises". Il était jugé en état de récidive. Il avait notamment indiqué que "les informations relayant la proximité d'un des deux individus avec le chef d'un gang armé contrôlant le trafic de cocaïne avec la Guyane" n'étaient "corroborées à ce jour par aucune investigation judiciaire actuelle ou passée conduite par le parquet de Basse-Terre".

Dernières nouvelles