Au moins 13 morts dans une attaque terroriste visant une école — Crimée

Twitter @mandraud

Twitter @mandraud

Le bilan est désormais de " 18 morts et plus de 40 blessés", a-t-il ajouté, sans préciser l'auteur était comptabilisé parmi les 18 morts. Selon les enquêteurs il fréquenterait l'établissement depuis 2015. Il était en quatrième année. Selon lui, "l'auteur de l'attaque s'est suicidé". Son corps a été découvert dans la bibliothèque. Le Collège polytechnique de Kertch est un établissement accueillant des élèves, généralement des adolescents, suivant des cursus techniques.

Faisant face à une foule de parents en colère, certains sans nouvelles de leurs enfants, le Premier ministre a affirmé que celui qu'il a décrit comme n'étant "pas un Criméen, pas même une personne" avait agi seul, tout en reconnaissant ignorer "ce qui avait poussé cette non-personne à faire ça", les enquêteurs cherchant toujours à déterminer quel avait été le mobile de son acte.

Selon l'agence de presse RIA Novosti, le domicile des parents de Vladislav Rosliakov a été perquisitionné après la tuerie. Selon le dirigeant de la Crimée, Sergueï Aksionov, l'assaillant n'avait jamais fait preuve d'agressivité dans son établissement scolaire. Leur communiqué explique aussi que les images de vidéosurveillance ont montré "un jeune homme armé d'un fusil arrivant dans l'établissement", et que son corps avec "des blessures par balles" a été retrouvé sur place.

Les élèves tués dans l'attaque d'un collège technique en Crimée l'ont été par balles, a annoncé mercredi le Comité d'enquête russe, qui avait jusqu'à présent seulement évoqué l'explosion d'un "engin non identifié".

En l'absence de version officielle, les médias se sont penchés sur la personnalité et l'entourage du tueur, identifié par les autorités comme Vladislav Rosliakov, 18 ans.

"Le premier étage a subi d'importants dégâts. Tout le monde a commencé à courir", a-t-elle raconté. Il y a eu ensuite d'autres explosions et la fusillade a éclaté.

Les premières images de télévision montraient des victimes évacuées dans des ambulances de fortune. Il y a quelques heures, un événement tragique a eu lieu à Kertch. Des gens sont morts, il y a beaucoup de blessés.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes que la piste du terrorisme était "considérée" et le président russe Vladimir Poutine a présenté dans un communiqué ses condoléances aux proches des victimes.

Le ministère des Situations d'urgence russe a déclaré l'état d'urgence à Kertch et a annoncé l'envoi sur place de trois hélicoptères avec du personnel médical et d'un avion.

Dernières nouvelles