Déraillement de train à Bouknadel : L'ONCF dément certaines informations erronées

Round Up. Le déraillement du train ONCF à Bouknadel

Rabat-Kénitra : Un déraillement de train mortel

Le train assurait la liaison entre Rabat et Kénitra.

Aucun chiffre officiel n'a pour le moment été avancé quant au nombre de victimes tandis que plusieurs médias évoquent de six à dix personnes tuées et près de 70 autres blessées.

Tout ce que l'on sait, c'est que le train avait fait le départ de Rabat vers Kénitra avant de heurter le remblais d'un pont. L'ensemble des wagons ont été gravement touchés.

"Sa Majesté le Roi a décidé de prendre en charge personnellement les frais d'inhumation des victimes et leurs funérailles, leur exprimant Ses vives condoléances et Ses sincères sentiments de compassion et implorant le Très-Haut d'entourer les victimes de Sa Sainte miséricorde et d'accorder patience et réconfort à leurs proches et prompt rétablissement aux blessés", précise le document. Il y a également affirmé qu'une "enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident".

Il convient de rappeler que le dernier accident ferroviaire mortel remonte à février dernier, date à laquelle un train de marchandises reliant Tanger au port Tanger Med est entré en collision avec un véhicule de transport de personnel faisant sept morts et des dizaines de blessés. Dans un communiqué, l'Office indique qu'il continue d'apporter toute l'aide, les orientations et les informations nécessaires aux familles des victimes et tient à les accompagner pour obtenir tous leurs droits, garantis par la loi dans le cadre de sa responsabilité civile, couverte par une compagnie d'assurance. Juste après, le directeur général de l'office national des chemins de fer K.Mohamed Tabie était sur les lieux dés les premiers moments et aurait annoncé qu'une enquête était ouverte.

Dernières nouvelles