Un élève braque sa prof pour qu'elle le note "présent" — Créteil

Emmanuel Macron à Saint-Martin 29 septembre 2018

Créteil : "Tu me mets présent"... Un lycéen braque une professeure avec une arme à air comprimé

Une enquête a été ouverte après qu'un élève a pointé une arme factice sur une professeure, dans un lycée de Créteil (Val-de-Marne), a appris franceinfo de source judiciaire samedi 20 octobre, confirmant une information du Parisien.

Une vidéo relayée sur les réseaux sociaux et relevée par le Parisien montre un adolescent debout dans une salle de classe, menaçant l'enseignante avec un pistolet en lui demandant de l'inscrire "présent" et non "absent" sur la feuille de présence.

C'est une vidéo qui est devenue virale en quelques heures. Un autre élève fait des doigts d'honneur alors que la classe semble particulièrement bruyante. Filmée dans le lycée Édouard Branly de Créteil, la vidéo a été partagée sur les réseaux sociaux, suscitant une indignation générale des Français. Celui qui braque le pistolet (qui s'avère être à air comprimé, ndlr.) s'est rendu de lui-même, alors que celui dont le visage était dissimulé a été arrêté par les policiers de la Brigade anti-criminalité départementale.

Deux lycéens ont été placés en garde à vue. L'enquête a été confiée au commissariat de Créteil. Le rectorat de Créteil a condamné "très fermement cet acte" et en précisant que l'enseignante avait le "soutien" de l'institution. Des "mesures adaptées seront prises" au niveau disciplinaire, a-t-on ajouté au rectorat. La présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse s'est dite sur Twitter "scandalisée par ce nouvel acte de violence commis par des élèves mineurs" tout en demandant des "sanctions exemplaires".

La vidéo a aussi suscité des réactions politiques à droite et l'extrême droite.

Dernières nouvelles