2000 décès évités grâce à la vaccination — Grippe

VALERY HACHE via Getty Images

VALERY HACHE via Getty Images

Les trois quarts des professionnels de santé ne sont pas vaccinés contre la grippe. Pourtant, ce chiffre alarmant ne semble pas inquiéter certaines personnes à risques et de nombreux professionnels de santé. Le vaccin reste intégralement remboursé pour les personnes fragiles.

Par ailleurs, la ministre a souligné le faible taux de vaccination chez les professionnels de santé: 26 % seulement.

"C'est pour moi un enjeu déontologique", a affirmé Agnès Buzyn, qui a présenté la charte, signée par les ordres des sages-femmes, des pharmaciens, des masseurs-kinésithérapeutes, des médecins, des infirmiers, des chirurgiens-dentistes et des pédicures-podologues.

"En se faisant vacciner eux-mêmes, non seulement les professionnels de santé montrent l'exemple, mais surtout, ils protègent leurs patients", a-t-elle poursuivi. En se rapprochant de la saison hivernale, la campagne est pleinement positionnée pour jouer son rôle d'alerte.

Personnes âgées de plus de 65 ans, malades chroniques ou souffrant d'obésité sévère, femmes enceintes: au total, plus de 12 millions de personnes à risque sont incitées à se faire vacciner contre la grippe en France. Sur les 3.000 cas graves admis en réanimation, 81% faisaient partie de cette population à risque, dont plus des deux-tiers n'étaient pourtant pas vaccinés.

Rappelons que l'an dernier, la grippe a tué 13 000 personnes en France.

" LIRE AUSSI - Rhume ou grippe: comment faire la différence? ".

Mais on estime que la vaccination permet d'éviter 2.000 décès chaque année. Déjà, si 63% des personnes à risque étaient vaccinées, 2500 morts supplémentaires pourraient être évitées. Ainsi, depuis le début de la campagne de vaccination lancée le 6 octobre dernier, toutes les personnes majeures pour qui la vaccination antigrippale est recommandée peuvent désormais retirer leur vaccin à la pharmacie, sur simple présentation de leur bon de prise en charge de l'Assurance Maladie. La vaccination pourra ensuite être faite par un médecin, un infirmier ou une sage-femme.

Dans 4 régions tests (Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle Aquitaine, Occitanie) elles peuvent aussi se faire vacciner en pharmacie. Cette possibilité sera étendue à toute la France dès 2019.

Les Français sont plutôt bien informés, selon une enquête conduite par BVA pour le ministère.

Mais les idées reçues ont la vie dure: 52% pensent que le vaccin peut donner la grippe, alors qu'il peut au pire occasionner une douleur au point de piqûre et un mal de tête temporaire, selon Daniel Lévy-Bruhl, responsable de la vaccination à Santé Publique France.

Des publicités peuvent aussi induire en erreur, comme celles vantant un "vaccin homéopathique". Il n'entraîne en effet la production d'aucun anticorps lié de près ou de loin à la grippe ou à une maladie à "états grippaux", et n'a jamais démontré réduire en quoi que ce soit la probabilité de contracter la grippe.

Dernières nouvelles