IBM recule à Wall Street après l'acquisition record de Red Hat | Marchés

IBM paye le montant record de 34 milliards de dollars pour Red Hat

IBM achète l'éditeur de logiciels Red Hat pour 34 G$

Pour mettre la main sur Red Hat -qui a été créé en 1993 avant de lancer un an plus tard sa fameuse version du système d'exploitation libre Linux- l'acteur historique de l'informatique mondiale va mettre sur la table 190 dollars par action, selon un communiqué commun diffusé dimanche.

Red Hat pourrait renforcer la position d'IBM dans l'informatique dématérialisée (cloud) "hybride" et lui permettre d'élargir l'éventail des services proposés notamment dans ce secteur.

Red Hat, qui fonctionne par abonnements, va permettre à IBM de récupérer une source lucrative de revenus réguliers.

En s'en emparant, IBM espère concurrencer Amazon, Alphabet (Google) et Microsoft dans le secteur à forte croissance du "cloud" ou informatique "en nuage", qui permet le stockage et la consultation à distance de données. Et oui, les entreprises passeront de Red Hat à la combinaison IBM-Red Hat sans mot dire.

Jim Whitehurst, PDG de Red Hat, a déclaré qu'IBM lui donnerait de l'ampleur pour se développer, tout en préservant son engagement en faveur de l'open source. Elle s'inscrit dans la lignée d'un partenariat annoncé en mai autour de IBM Cloud Private with Red Hat pour fournir aux entreprises une technologie de cloud privé avec une gestion sur l'infrastructure IBM Cloud, et disponible avec Red Hat OpenStack Platform.

Red Hat, qui est basé en Caroline du nord à Raleigh mais est présent dans 35 pays et emploie quelque 12.000 personnes, est l'un des acteurs les plus connus de l'open-source que ses clients payent pour proposer des solutions sur-mesure. L'éditeur a dégagé un bénéfice net de 259 millions de dollars pour un chiffre d'affaires de 2,9 milliards de dollars (+21% sur un an) lors de l'exercice 2018 clos fin mars.

L'achat se fait en cash -plutôt que par échange d'actions- et IBM a indiqué qu'il allait payer avec ses fonds mais aussi en s'endettant, sans toutefois préciser la proportion. L'entreprise précise également que cela aura un effet bénéfique sur le dividende.

Pour financer ce rachat, IBM envisage de suspendre tous ses programmes de rachat d'action prévus en 2020 et 2021.

Red Hat sera intégré au sein d'IBM sous la forme d'une unité distincte, qui pourra continuer à utiliser ses propres méthodes de travail.

Figurant parmi les premiers grands fournisseurs IT à avoir affirmé et concrétisé son engagement dans l'open source, IBM franchit une étape radicale en rachetant Red Hat, l'une des grandes figures de la communauté et l'un de ses partenaires. Mais l'entreprise fait remarquer qu'elle s'engage à faire preuve de discipline pour préserver sa réputation sur le remboursement des crédits. "L'accord devrait être conclu au cours du second semestre 2019".

Dernières nouvelles