Apple surfe sur des ventes d'iPhone plus chers, mais le cachera

La version synthétique des résultats Apple tels qu'ils sont donnés tous les trimestres avec les volumes de vente

La version synthétique des résultats Apple tels qu'ils sont donnés tous les trimestres avec les volumes de vente

Les investisseurs ont moyennement apprécié ce changement à venir avec le titre Apple qui a été sanctionné dans les échanges après Bourse en dépit des très bons résultats du groupe. C'est une stratégie qui va se poursuivre de plus belle avec l'iPhone XS et XS Max (à partir de 999 $ et 1099 $), et même l'iPhone XR censé être plus abordable avec un ticket d'entrée à 749 $.

Apple justifie ce choix par le fait que les clients sont de plus en plus nombreux à acheter des produits groupés, comprenant des services d'abonnement comme Apple Music.

Interrogé par Reuters, le directeur général Tim Cook a mis en avant la faiblesse de certains marchés émergents, l'évolution défavorable des taux de change et des incertitudes sur la capacité du groupe à répondre à la demande pour ses produits les plus récents.

"En général, les entreprises cessent de communiquer certains indicateurs de performance quand ils sont sur le point de se retourner". Pour le quatrième trimestre (clos le 30 septembre) de son exercice 2018 décalé, Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 62,9 milliards de dollars (+20 % sur un an) et un bénéfice net de 14,1 milliards de dollars (+32 %). Le géant des nouvelles technologies a présenté jeudi soir ses résultats pour son quatrième trimestre. "C'était une grande année et un grand trimestre pour l'iPhone", a résumé le PDG Tim Cook, pendant la conférence téléphonique.

Sa stratégie de prix élevés - renforcée l'an dernier avec l'iPhone X et l'iPhone 8 - lui a donc permis de voir son chiffre d'affaires tiré des iPhone augmenter de 29% à 37,2 milliards de dollars alors qu'Apple a vendu quasiment autant de smartphones qu'à la même période l'an dernier. Avec 46,9 millions d'unités écoulées, la marque en a même vendu moins que ne l'espéraient les analystes.

Les " services " (Apple Music) ont rapporté un chiffre d'affaires de près de 10 milliards de dollars (+17 %). En dehors des ventes d'iPad qui restent en baisse (-15,5% en revenus et -6,1% en unités, signe d'une augmentation du panier moyen), tous les secteurs sont en hausse. tout du moins en chiffre d'affaires.

Pour le trimestre prochain, qui sera le premier de 2019, Apple s'attend à un chiffre d'affaires compris entre 89 et 93 milliards de dollars, contre 88,3 milliards l'année dernière. Ces nouveautés comportent une fonction de reconnaissance faciale utilisant des lasers spéciaux qui ne sont produits que par une poignée de fournisseurs de la firme à la pomme.

"Apple a toujours été assez prudent dans ses prévisions", commente Trim Miller, associé chez Gullane Capital Partners, une société de gestion qui détient des actions du groupe.

Dernières nouvelles