Besançon : une femme d'origine afghane tuée en pleine rue

Besançon ici en août 2014

Besançon ici en août 2014 SEBASTIEN BOZON AFP

Une femme âgée de 34 ans originaire de l'Afghanistan a été assassinée en pleine rue. La présidente de l'association de lutte contre les violences faites aux femmes, Christine Perrot regrette la mort de cette Afghane. Le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux, a indiqué à l'AFP que la victime présentait "une plaie légère à gauche du cou et une plus importante au niveau droit, qui a sectionné la carotide".

L'homme recherché mesure 1,75 m, a 38 ans et présente un tatouage tribal à l'épaule droite (voir photo ci-dessus).

"Toute personne susceptible de faire avancer l'enquête est invitée à contacter le commissariat de police de Besançon", a rappelé Charly Kmyta.

Aucun de ses objets personnels n'a été volé lors de l'attaque. "Le caractère crapuleux de l'agression est exclu", a ainsi estimé Etienne Manteaux, faisant de son époux "le suspect numéro 1".

Ce fait divers s'est déroulé, ce mardi après-midi, dans le quartier Saint-Ferjeux, à Besançon.

"Ce qui est inquiétant et me met en colère, c'est que cette femme avait déposé plainte à plusieurs reprises et sa vie lui a été arrachée", a relevé Laura porte-parole d'Osez le Féminisme Doubs qui se joindra à l'initiative de Solidarité Femmes.

En 2016, 123 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon en France, soit environ une tous les trois jours.

Dernières nouvelles