L214 révèle des pratiques insoutenables dans un abattoir de l'Indre — Maltraitance animale

L'association L214 publie une nouvelle vidéo tournée dans un abattoir de l'Indre certifié bio et dénonce des

L'association demande la"fermeture immédiate de l'établissement et à la grande distribution de cesser de s'approvisionner auprès

L'association de défense de la cause animale L214 dévoile de nouvelles images chocs de maltraitance animale sur des boeufs et des chevreaux, filmées dans un abattoir certifié bio de l'Indre. "Elles suffisent " à capter de nombreuses violations de la loi encadrant les conditions de mise à mort des animaux " ainsi que des manquements et des infractions aux " règles élémentaires en matière d'hygiène ".

Ces images ont été tournées entre fin août et début septembre 2018 dans cet abattoir, pendant 19 heures. Selon la vidéo publiée, il n'en fallait pas davantage pour constater des "mauvais traitements" et des "actes de cruauté envers les animaux".

La vidéo montre notamment des animaux saignés alors qu'ils sont encore conscients.

LIRE AUSSI "Est-ce ainsi que les animaux doivent vivre?".

L214 déplore aussi le fait qu'un "employé chargé de saigner les animaux ne porte aucun équipement professionnel: il est vêtu d'un simple t-shirt". "Une fois assommés, les animaux tombent dans le sang et les excréments des précédents avant d'être suspendus", souligne également le communiqué. Il serait resté lettre morte.

Selon les informations de France Info, l'abattoir a porté plainte à son tour le jeudi 1er novembre, et une enquête est ouverte pour intrusion dans les locaux et captation d'image dans un lieu privé. Même si "évidemment, on ne peut pas supporter les images que l'on voit sur la vidéo", reconnaît François Daugeron, président de la communauté de communes de La Châtre et Sainte-Sévère, qui gère l'établissement.

Dernières nouvelles