Emmanuel Macron fera une déclaration après le référendum — Nouvelle-Calédonie

Référendum en Nouvelle-Calédonie: oui ou non quelles conséquences

Le Président de la République Emmanuel Macron s'exprimera à la télévision dimanche à 13h à l'issue du référendum en Nouvelle-Calédonie

La France ou la Kanaky?

"Mais, il a aussi fait savoir qu'à ses yeux " la France serait moins belle sans la Nouvelle-Calédonie " en pointant le rôle essentiel de ce territoire dans une stratégie régionale, alors que les États-Unis ont, selon lui, " plutôt tourné le dos à la région ces derniers mois " et que la Chine est " en train de construire son hégémonie pas à pas ".

La participation à 17h s'est établie pour l'ensemble du Caillou à 73,68%, beaucoup plus élevée que la participation à la même heure pour les élections provinciales.

A la mairie de Nouméa, Chanel Cinédrawa, paysagiste de 43 ans, a voté indépendantiste, car "c'est le combat de nos vieux, il faut honorer leur mémoire, c'est une fierté de porter nos couleurs", dit-il. Pour rendre ce scrutin incontestable, 250 délégués dépêchés par l'Etat, et des observateurs de l'ONU seront présents dans les bureaux.

Arrivé en métropole en 1988, l'année de la prise d'otages tragique de la grotte d'Ouvéa, le Kanak a toujours défendu sa culture et ses racines. Dans celui de l'école Candide Koch, dans le quartier de la Vallée des colons à Nouméa, près d'une trentaine de personnes attendaient déjà pour voter, un quart d'heure avant l'ouverture, a constaté l'AFP. "Mon choix a été fait depuis longtemps, c'est un choix pour la France, pour les garanties qu'elle apporte".

Trois partis loyalistes, très divisés, défendent le maintien dans la France. Les accords de Matignon, consolidés par les accords de Nouméa ont conduit à ce référendum.

En 1853, la Nouvelle-Calédonie a été une Terre française. "C'est le premier vote qui va définir vraiment le pays. J'espère que le oui va l'emporter". En cas de victoire du oui, le FLNKS a souligné qu'il ne souhaitait pas une rupture avec la France, mais une indépendance en partenariat avec la France.

Dans les rues de Nouméa dimanche, des voitures arborant soit des drapeaux kanak soit des drapeaux tricolores, ont circulé toute la journée à grand renfort de klaxon. Pour Paul Fizin, en dépit de trente années de rééquilibrage économique et social en faveur du peuple premier, les inégalités restent criantes. "Échec scolaire, chômage élevé, habitat précaire." il y a encore des problèmes d'intégration et un sentiment d'injustice prégnant [significatif] dans la société kanake", dit-il. Une partie de la jeunesse kanak, marginalisée, a sombré dans la délinquance. La vente d'alcool dans les commerces a été interdite ce week-end, les effectifs de gendarmerie ont été renforcés et la prison de Nouméa, a renforcé sa capacité d'accueil. Les états-majors politiques ont, quant à eux, recommandé la discrétion à leurs militants.

Dernières nouvelles