"Livre: "L'affaire Grégory " a brisé ma vie " confie Murielle Bolle

Affaire Grégory :

Le livre de Murielle Bolle"Briser le silence, paraîtra le 8

Pourtant, c'est bien elle qui a dans un premier temps dénoncé son beau-frère, qui se fera assassiner quelques mois plus tard par le père de Grégory, Jean-Marie Villemin, convaincu de la culpabilité de Bernard Laroche.

Après quelques minutes de route, avait assuré Murielle Bolle, son beau-frère se serait de nouveau arrêté. C'était en 1984 et Murielle Bolle avait 15 ans. Je suis maman, mamie maintenant, donc je comprends. "Elle sort de son silence aussi " pour la mémoire de Bernard " Laroche, dit-elle, car " on l'a fait passer pour un monstre ".

Cet entretien exceptionnel est à retrouver dans le JT de 20 Heures ce 4 novembre, puis en intégralité sur LCI à 20H30.

Aujourd'hui, Murielle Bolle tente de faire annuler sa garde à vue de l'époque et, par conséquent, rayer du dossier toutes ses déclarations tenues lorsqu'elle était adolescente.

"Elle évoque aussi son " très dur " séjour en prison, après avoir été mise en examen pour le rapt mortel de l'enfant, dans un spectaculaire rebondissement en juin 2017, et ses codétenues qui la " traitaient de tueuse d'enfant ". Même si ça m'arrachait le coeur et que c'était Bernard, je le dirais.

A propos du livre qui sort ce jeudi 8 novembre, Muriel Bolle s'explique: "Pour dire que je ne suis pas celle que l'on dit, le monstre que l'on décrit".

Aujourd'hui, l'accusation privilégie la thèse de l'"acte collectif" avec Bernard Laroche, le mari de la sœur de Murielle Bolle, abattu en 1985 par le père de Grégory Villemin. "Je porte la responsabilité de sa mort (.) Ce poids ne me quittera jamais", se lamente-t-elle d'ailleurs dans les colonnes du quotidien. Et d'asséner: " Jamais je n'aurais pu cacher un tel crime, c'est horrible.

Murielle Bolle, qui répète son innocence, espère ne pas avoir à comparaître un jour devant une cour d'assises.

De sa déscolarisation forcée à la rupture avec son compagnon lorsqu'elle a été incarcérée en 2017, en passant par l'éloignement de sa soeur, la femme de Bernard Laroche, Murielle Bolle revient sur son histoire depuis la mort du petit Grégory, et estime que l'affaire "a brisé [sa] vie". "Mais s'il y a un procès, je me battrai. J'espère qu'on va enfin me croire: la justice, les parents de Grégory et l'opinion publique à laquelle j'ai été jetée en pâture".

"Pour tenter d'oublier cette affaire qui a " brisé [s] a vie", celle qui dit avoir " du mal à trouver du travail " aujourd'hui raconte qu'elle se promène en forêt, va aux champignons".

Dernières nouvelles