Douze morts suite aux inondations — Sicile

Inondations en Sicile: dix morts dont une famille de 9 personnes

VALERY HACHE AFP

Au-delà du deuil, le drame a relancé le débat sur les constructions illégales: la maison dévastée, dont les occupants n'étaient que locataires, avait été construite sans permis et trop près de la rivière et faisait l'objet d'un ordre de démolition établi en 2008, selon le maire de Casteldaccia.

Le domicile où ces Palermitains passaient la fin de semaine a été submergée par les eaux et la boue après le débordement d'une petite rivière, la Milicia.

"J'ai tout perdu, je n'ai plus rien, juste ma fille ", a confié à des journalistes l'un des survivants, qui était sorti de la maison avec sa fille. L'homme de 35 ans, Giuseppe Giordano, a perdu son épouse, deux autres enfants, ses parents, son frère et sa sœur.

"J'ai constaté un désastre total ", a déclaré un procureur sicilien, Ambrogio Cartosio, après avoir survolé dimanche la zone de Casteldaccia en hélicoptère.

Conséquence de cette tragédie: une enquête a été ouverte pour déterminer si les constructions à proximité de la rivière respectent bien la législation.

Vendredi, deux personnes avaient déjà trouvé la mort, dont une femme âgée de 87 ans et une touriste allemande âgée de 62 ans, frappée par la foudre en Sardaigne.

Un gérant de station-service de 44 ans est également mort samedi soir dans la commune de Vicari.

Les partis de droite et du centre gauche qui gouvernent la Sicile depuis 20 ans "ont enfin découvert qu'il y avait des constructions illégales", a raillé lundi Luigi Di Maio, chef de file du M5S.

Les autorités ont aussi retrouvé un véhicule abandonné appartenant à un médecin dans les environs de la ville de Corleone.

Les vents violents et les très fortes pluies suivies d'inondations qui frappent l'Italie sont à l'origine de dix morts dans la région de Palerme, en Sicile.

Le patrimoine naturel du nord-est du pays (Vénétie, Trentin-Haut-Adige et Frioul) a en outre été particulièrement touché cette semaine, avec des centaines de milliers d'arbres déracinés par des vents et des éboulements, flottant désormais pour certains sur des lacs et rivières. Le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini a promis de solliciter à l'Union européenne, une aide extraordinaire pour catastrophes naturelles.

La protection civile italienne estime que cette vague de mauvais temps, qui sévit depuis une semaine, est "l'une des situations météorologiques les plus complexes de ces 60 dernières années ".

Un proche quitte la morgue de Casteldaccia près de Palerme où douze personnes au moins ont péri lors des intempéries.

Dernières nouvelles