Prix de l'essence : Macron envisage la généralisation du chèque carburant

Image d'illustration

Image d'illustration

"Je ne vous réponds pas de manière démagogique, s'est défendu le chef de l'État, vous me mettez sur le dos des trucs qui sont pas faits depuis 30 ans, donc c'est un peu injuste ". Présent à Verdun dans le cadre des déplacements consacrés au centenaire de l'armistice de 1918, le président a directement été interpellé par un retraité qui lui a reproché tour à tour, la hausse des impôts, celle de la CSG et les prix de l'énergie.

Emmanuel Macron a souhaité ce mardi 6 novembre surEurope 1 que la possibilité de mettre des policiers à l'école "soit ouverte" mais "il faut toujours que ce soit la communauté pédagogique qui en décide". "Je comprends la colère de ces concitoyens, ils se sentent pris au piège", a-t-il ajouté. Promesse de campagne de Xavier Bertrand, il s'agit d'un aide de 20 euros mensuels versée aux salariés (CDD ou CDI) qui font plus de 30 kilomètres par jour pour se rendre à leur travail et qui n'ont pas accès à des transports en commun pour y aller. Le chef de l'Etat a mis en garde contre "des puissances autoritaires qui réémergent et se réarment aux confins de l'Europe", appelant à se "protéger à l'égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d'Amérique", en évoquant la décision américaine de se retirer d'un traité de désarmement nucléaire datant des années 80.

"On ne peut pas laisser des gens, alors que l'hiver commence, dans une situation où leur pouvoir d'achat ne leur permet pas de se chauffer", a poursuivi Emmanuel Macron. En 2016, 11.500 personnes ont bénéficié de l'aide; en 2017 15.000 demandes ont été acceptées pour un montant total d'aide au transport d'environ 2,8 millions d'euros. "Le premier, c'est que c'est très technocratique comme système, parce que vous recevez un chèque, mais c'est un chèque que vous ne pouvez pas encaisser, c'est un chèque que vous devez déduire de votre tarification", a-t-il rappelé. Le ministre pose également la question de savoir qui doit être concerné par ce chèque. Alors qu'un mouvement de protestation s'organise et que la grogne ne cesse de monter, notamment à Marseille, le président de la République a avancé, ce matin dans une interview à Europe 1, plusieurs mesures visant à soutenir les foyers les plus modestes.

Dernières nouvelles