Inégalités salariales hommes-femmes : les questions que vous nous avez posées

A partir d'aujourd'hui les femmes européennes travaillent gratuitement

Thinkstock- Olivier Le Moal A partir d'aujourd'hui les femmes européennes travaillent gratuitement

Les femmes européennes gagnent, en moyenne, 16 % de moins que les hommes, selon Eurostat qui publie une analyse des écarts de salaire entre les hommes et les femmes dans la zone UE en 2016. Car si vous êtes une femme et que vous vivez en France, sachez qu'à partir de 15h35, ce mardi 6 novembre, vous allez travailler "gratuitement".

En France, l'écart de rémunération entre femmes et hommes atteint 15,1%, un chiffre en stagnation. "Les secteurs étudiés sont l'industrie, la construction et les services, à l'exception des administrations publiques ".

Pour sensibiliser aux inégalités de salaire, la newsletter Les Glorieuses lance son mouvement pour l'égalité salariale pour sensibiliser aux inégalités de salaire.

D'autres relevés d'Eurostat évoquent une différence de salaire de 9 % en moins pour les femmes, avec des critères identiques retenus: même travail, même contrat, même âge, même ancienneté et même secteur d'activité.

C'est la troisième année que Les Glorieuses invitent à l'action. Rappelant à son tour que cette inégalité était illégale depuis plus de 40 ans, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité femmes-hommes a assuré que "ce gouvernement et cette majorité ont décidé de passer de la théorie à la pratique et d'agir concrètement". En 2017, les inégalités économiques étaient revues à la hausse, avant de baisser de nouveau en 2018. " La lettre d'information propose aussi un outil pour que les femmes puissent calculer " leur manque à gagner " et ce qu'elles toucheraient si leurs revenus étaient les mêmes que les hommes". Par ailleurs, à partir du 1er janvier 2019, les entreprises de plus de 50 salarié (e) s auront trois ans pour se mettre en conformité. " À ce rythme-là, l'égalité est pour 2168", indique Les Glorieuses.

En moyenne, dans l'Union Européenne, la différence de salaire au taux horaire, entre les femmes et les hommes est de 16.2 %... et, si les femmes arrêtaient vraiment d'être payées à une date de l'année, cela aurait correspondu cette année au samedi 3 novembre.

Elle plaide pour l'allongement du congé paternité, à égalité avec le congé maternité, afin d'équilibrer les interruptions de carrières pour les parents des deux sexes, car les écarts se creusent au moment de la naissance du premier enfant, relève-t-elle.

Pour la troisième année consécutive, Les Glorieuses, un collectif féministe, s'évertue à dénoncer les inégalités salariales entre les hommes et les femmes.

Dernières nouvelles