"États-Unis - Élections de mi-mandat : "pas de " vague " anti-Trump

Donald Trump met toute son énergie dans les élections de mi-mandat

Donald Trump met toute son énergie dans les élections de mi-mandat. 19h min. hier à 19:30

Les Etats-Unis vont entrer dans une phase de cohabitation.

Dès que la prise de contrôle de la Chambre des représentants par les démocrates sera effective, en janvier, le nouvel équilibre mettra à l'épreuve la faculté de Donald Trump à trouver des compromis, ce qu'il n'a pas été enclin à faire depuis son arrivée à la Maison blanche, les deux chambres du Congrès étant jusqu'alors contrôlées par les républicains. Immense succès ce soir. Et le président américain le doit avant tout à. lui-même. Cette victoire démocrate à la chambre basse devrait entraver l'action du 45e président des Etats-Unis jusqu'à la fin de son mandat en 2021.

Dans les salles rempliées de casquettes rouges "Make America Great Again", ses partisans crient déjà "Quatre ans de plus!".

Selon les dernières estimations du New York Times et du site de datajournalisme FiveThirtyEight, les démocrates, qui avaient besoin de 23 sièges de plus à la Chambre pour reconquérir la majorité, devraient en gagner environ 35.

Beto O'Rourke a défié les sondages au début des dépouillements, jusqu'à laisser entrevoir la possibilité de voir un sénateur démocrate en tête au Texas. Elle devient au contraire une alliée de poids pour son successeur Barack Obama lorsqu'il faut réformer et imposer la réforme de la couverture maladie. Un scénario qui désormais apparaît très improbable.

Ce qui était censé être un potentiel pour les démocrates, projeté largement par toutes les chaines les plus populaires, -comme ABC, NBC ou CNN- s'écrase donc ce matin sur des résultats que certains commentateurs ont beaucoup de peine à expliquer et à raconter.

"Un Congrès démocrate va oeuvrer à des solutions qui nous rassemblent, car nous en avons tous assez des divisions", a déclaré Nancy Pelosi, la chef des démocrates à la Chambre des représentants, en promettant de restaurer les "contrepouvoirs constitutionnels". La rumeur avait été précédemment démentie par l'agence elle même.

Parce qu'il est trop souvent brutal, on croit parfois que Donald Trump est un président fort. Que les lois de la gravité politique (un homme politique impopulaire perd souvent les élections, un président des États-Unis s'incline presque toujours lors des élections de mi-mandat) ne s'appliquent pas à lui. Il affrontait ce mardi un scrutin majeur: la constitution américaine prévoit en effet qu'à mi-mandat (le Midterm), les citoyens du pays votaient pour renouveler une partie du Congrès: l'intégralité de la chambre des représentants et un tiers du Sénat. Citant Ben Stein, un chroniqueur conservateur, il a écrit sur Twitter: "En 105 ans, cela n'est arrivé que 5 fois qu'un Président en fonction gagne des sièges au Sénat". Les républicains ont actuellement la majorité au Congrès.

Le magnat de l'immobilier, qui avait commencé sa campagne présidentielle en traitant les immigrés mexicains de "violeurs", a de nouveau opté cette année pour un message anxiogène sur l'immigration.

" Le véritable enjeu de ce mardi, c'est de savoir quel parti contrôlera les leviers politiques au Congrès, et donc si M. Trump sera tiré vers la droite ou la gauche, vers une autre réduction ou augmentation des impôts, vers des candidats plus conservateurs ou démocrates concernant la justice", explique l'édito. Le calendrier électoral est ainsi fait outre-Atlantique que chaque scrutin national tombe le lendemain du premier lundi de novembre. Aux Etats-Unis, cependant, il existe 4 fuseaux horaires différents, ce que rendra très longue cette journée d'élection. Les élections de mi-mandat sont habituellement marquées par une abstention élevée par rapport aux années présidentielles.

Dernières nouvelles