Automobile : "Il n'y a aucun complot de l'Etat"

Cette automobiliste a exprimé son ras-le-bol dans une vidéo devenue virale sur Facebook. Facebook @Jacline Mouraud

Cette automobiliste a exprimé son ras-le-bol dans une vidéo devenue virale sur Facebook. Facebook @Jacline Mouraud

La hausse du prix des carburants continue décidément de mobiliser les internautes.

La nouvelle secrétaire d'État auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire Emmanuelle Wargon lui a répondu sur Twitter.

Jacline Mouraud fait depuis l'objet de nombreux reportages, notamment des chaînes de télévision. Et d'inciter chacun à partager sa vidéo, ou à publier son propre coup de gueule. "Il n'y a aucun complot du gouvernement contre la voiture" précise-t-elle. "Nous savons très bien que la voiture est un mode de transport indispensable, en particulier dès qu'on sort des villes", poursuit Emmanuelle Wargon. Et d'ajouter que les amendes vont "intégralement au financement de la sécurité routière". Une réponse aux interrogations de M. Mouraud qui demandait ce que la France faisait du "pognon ".

" Nous augmentons progressivement les taxes sur l'essence et sur le diesel pour aller vers une meilleure transition énergétique et climatique " soutient encore Emmanuelle Wargon". "Tout le reste de l'augmentation, c'est l'augmentation du prix des carburants". Puis, sur la hausse du prix du diesel: "Quand on voit le nombre de morts par particules fines en France, 48 000, on ne voit vraiment pas pourquoi il y aurait un bonus sur le diesel alors qu'il pollue plus ".

Des mesures que la secrétaire d'État dit espérer grâce au chèque énergie d'une valeur de 150 euros à destination des ménages modestes, et par la prime à la conversion.

Ces explications mais également les récents propos d'Emmanuel Macron - qui "assume" l'augmentation des taxes, n'ont en tout cas pas convaincu Jacline qui a de nouveau interpellé le chef de l'État, ce lundi chez nos confrères de LCI. Elle commence ainsi: "J'ai deux petits mots à dire à Monsieur Macron et à son gouvernement: Quand est-ce que ça va se terminer la traque que vous avez mise en place contre les conducteurs?" Est-ce que c'est normal?

Cette Bretonne évoque la "traque aux conducteurs" menée par le gouvernement. Point d'orgue: la journée du samedi 17 novembre, qui concentre les appels au blocage des routes et jusqu'au boulevard périphérique parisien.

Dernières nouvelles