Chantage à la sextape de Valbuena: la justice valide l'enquête

Sextape de Valbuena : la justice valide l’enquête et ouvre la porte à un procès

La validité de l'enquête pose

Lors de l'audience le 4 octobre, les avocats des six mis en examen avaient fait valoir que les agissements du policier infiltré, commissaire à la PJ de Versailles (Yvelines), invalidaient l'ensemble de l'enquête, qui a coûté à Karim Benzema sa place en équipe de France.

La chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Paris a tranché ce jeudi en faveur de la validité de l'enquête.

Pour le parquet général, la réponse est clairement non. Dans son réquisitoire, il a estimé qu'il n'y avait "pas eu de provocation à l'infraction" et demandé la validation de l'enquête lancée en 2015, ouvrant ainsi la porte à un éventuel procès.

La Cour de cassation avait rendu un avis contraire en juillet 2017, suivant les arguments de la défense, qui explique que l'officier a poussé les protagonistes, en particulier Younes Houass, avec lequel il était en contact téléphonique, à réclamer de l'argent en échange de la vidéo de Mathieu Valbuena. Les cerveaux présumés du chantage Mustapha Zouaoui et Axel Angot, gravitant dans le milieu du football, sont soupçonnés d'avoir dérobé la vidéo intime de Mathieu Valbuena et d'avoir ensuite essayé d'en tirer profit.

On leur reproche d'avoir tenté d'approcher Valbuena d'abord par le biais de Djibril Cissé, puis par Younes Houass, un homme ayant lui aussi des contacts chez les footballeurs.

Auteur d'un doublé hier mercredi sur la pelouse du Viktoria Plzen, Karim Benzema est entré un peu plus dans l'histoire de la Ligue des Champions. "Aucune contrepartie financière, aucune menace, qui sont les éléments constitutifs de l'infraction de chantage, n'étaient évoqués avant l'intervention du policier", avait-il rappelé en octobre.

"La procédure se poursuit, et je m'en réjouis pour M. Valbuena qui souhaite que la vérité judiciaire soit faite publiquement dans ce dossier", a salué l'avocat du joueur, Me Paul-Albert Iweins. Dans ce genre d'affaires de chantage, "le plus souvent, c'est un policier qui se substitue" pour négocier, selon lui. "Si on devait considérer que les entretiens téléphoniques entre Houass et le policier sortent de la procédure, ça ne concerne en rien Benzema" et ne remet donc pas en question le volet de l'affaire impliquant ce dernier, selon lui.

Karim Benzema, qui se dit totalement innocent, n'a plus jamais été appelé avec les Bleus depuis sa mise en examen en novembre 2015.

Me Cormier a également précisé que son client vivait "mal" la situation: "Il en a marre, il a proposé son aide à Mathieu Valbuena et il se retrouve englué dans cette affaire qui dure". Son client, Mathieu Valbuena, a-t-il ajouté, attend désormais "que la justice passe (.) et que ça s'arrête".

Dernières nouvelles