Etats-Unis : la première musulmane voilée fait son entrée au Congrès (vidéo)

Pour la première fois deux femmes musulmanes entrent au Congrès après les

BRIAN SNYDER REUTERS

Deux femmes musulmanes, Ilhan Omar et Rashida Tlaib, vont faire leur entrée au Congrès américain, une première dans l'histoire des États-Unis, après que ces candidats démocrates ont remporté mardi les élections de mi-mandat respectivement dans des districts du Minnesota et du Michigan.

Elle a remporté, sans surprise - car sans aucun adversaire -, sa circonscription pour la Chambre des représentants, considérée comme parmi les plus à gauche des Etats-Unis. "Merci!". Avant d'écrire à l'attention de Rashida Tlaib: "J'ai hâte de siéger avec toi, inchallah".

Ilhan Omar, 36 ans, a fui enfant la guerre civile en Somalie pour les Etats-Unis, où elle s'est installée à l'adolescence à Minneapolis avant de devenir, déjà, élue locale de l'Assemblée de son Etat. "Elle sera accompagnée par Rashida Tlaib, une Américano-Palestinienne de 42 ans née à Détroit et élue dans un district du Michigan, où elle était seule en lice".

Les deux élues étaient précédemment législatrices pour leurs États respectifs. Alors que les démocrates ont repris la Chambre des représentants, plusieurs des candidats issus de minorités ont réussi leur pari et deviennent ainsi les premiers représentants de leurs minorités. Avocate férue d'arts martiaux, elle est devenue la première Amérindienne à être élue au Congrès en l'emportant sur des terres conservatrices. Elle avait fait campagne contre des élus qui, selon elle, ne représentent pas plus les Amérindiens que les autres minorités ou les millions de pauvres dans l'Amérique de Donald Trump.

Mère célibataire issue de la tribu Laguna Pueblo, Deb Haaland, 57 ans - ancienne alcoolique qui avait, un temps, subsisté grâce à des bons d'alimentation -, a été élue dans un bastion démocrate du Nouveau-Mexique. Cette année, les élections législatives avaient d'ailleurs enregistré un record de candidats amérindiens. Une orientation sexuelle "dont il ne s'est pas caché durant sa campagne, et [qu'il] a parfois mise en avant pour souligner le contraste entre lui-même et l'administration du président Donald Trump", a expliqué Vox. "Vous n'avez pas à changer pour être candidat", avait-elle lancé à ses partisans. C'est ce genre de personnes qu'il faut au pouvoir actuellement pour faire avancer les questions qui comptent. En 2015, Kate Brown était devenue la première gouverneur bisexuelle élue dans l'Oregon, et un autre gouverneur, Jim McGreevey, du New Jersey, avait dévoilé son homosexualité avant de démissionner en 2004. Il a battu, dans le Colorado, le républicain Walker Stapleton pour succéder au démocrate John Hickenlooper.

Millionnaire et entrepreneur ayant fait fortune dans les nouvelles technologies, Jared Polis avait été admis à la prestigieuse université de Princeton alors qu'il n'avait encore que 16 ans, et pas encore terminé le lycée.

Dernières nouvelles