Gianni Infantino répète qu'il n'a rien fait "d'illégal" — Football Leaks

Football Leaks : La CAF apporte son soutien à Gianni Infantino

Football Leaks: "S'il est interdit d'avoir des amis...", ironise Infantino

Les présidents des unions zonales de la CAF ont apporté leur soutien à Gianni Infantino, mis en cause par les Football Leaks.

Mis en cause dans les Football Leaks pour avoir "maquillé" les irrégularités du PSG et de Manchester City vis-à-vis du fair-play financier, tout en court-circuitant les organes d'enquête de l'UEFA, Gianni Infantino s'est défendu depuis la Suisse, mercredi. "Voilà pourquoi nous comprenons qu'il puisse y avoir des contre-réactions", argumente Infantino qui insiste: "Le fait que vous ayez un fils d'immigrés italiens président de la FIFA ne plaît peut-être pas à tout le monde". "L'administration", donc lui, répond-il. Quant aux accusations de violation des règles d'éthique, le patron de la FIFA a affirmé qu'il n'y avait "non seulement rien d'illégal mais rien de contraire" à celles-ci.

"S'il est interdit d'avoir des amis.", a ironisé mercredi devant la presse le président de la Fifa, Gianni Infantino, alors qu'un procureur extraordinaire a été chargé d'enquêter sur ses liens avec le procureur du canton du Valais, en Suisse. S'il n'y a rien d'illégal, n'y a-t-il pas violation des règles d'éthique? Infantino se défend d'avoir favorisé certains clubs dans une interview accordée à plusieurs médias, dont l'AFP: "City et le PSG ont d'ailleurs dû payer des amendes de plusieurs millions d'euros". "Il y a des questions bien plus sérieuses qui peuvent être, sont et seront étudiées par la justice et on arrivera à une juste conclusion ", conclut le président de la Fifa qui dénonce "une attaque injuste ". Je suis très heureux et très fier d'avoir Rinaldo (Arnold) pour ami. "Gianni Infantino m'a invité à des matchs de foot comme ami, cela n'a rien à voir avec Michael Lauber".

Dernières nouvelles