Un indicateur de vitesse responsable du crash — Lion Air

Crash en Indonésie un indicateur de vitesse défectueux sur l'appareil

Voir les

"Le comité de sécurité des transports indonésien a indiqué que le vol 610 de Lion Air a reçu des informations erronées d'un des capteurs d'incidence (AOA, Angle of Attack sensor)", a indiqué le constructeur aéronautique, en mettant à jour ses instructions pour les compagnies aériennes qui seraient confrontées au même problème.

Boeing a publié une actualisation "de son manuel d'exploitation indiquant aux opérateurs les procédures que les équipages doivent suivre en cas d'informations erronées issues de (ces) capteurs", poursuit-il.

Des problèmes avec les capteurs pourraient concerner 246 avions Boeing 737 Max dans le monde entier, annonce un communiqué de la Federal Aviation Administration américaine dont une copie a été obtenue par Sputnik. Près de 45 exemplaires, opérés par SouthWest Airlines, United Airlines et American Airlines, sont affectés aux Etats-Unis.

La sonde d'incidence mesure l'angle des ailes de l'avion par rapport au flux d'air et fournit des données cruciales pour les commandes de vol. Un angle trop élevé peut provoquer un décrochage de l'appareil. Le 29 octobre, l'appareil s'est abîmé en mer avec 189 personnes à son bord au nord de l'île de Java. Ce plongeon inexpliqué a entraîné la mort des 189 passagers et membres d'équipage.

L'avion avait un capteur défectueux sur ses quatre derniers vols, il avait été réparé à plusieurs reprises, mais le problème était toujours présent, selon les premières indications issues de la boîte noire.

Au cours d'un vol entre Bali et Jakarta, le dernier avant le crash, les deux capteurs d'incidence de l'appareil montraient une différence de 20 degrés, alors qu'ils auraient dû être alignés, a indiqué Soerjanto Tjahjono, chef du comité de sécurité des transports indonésien.

Malgré ce problème, le pilote avait réussi à faire atterrir l'appareil à Jakarta. L'avion avait fait l'objet de réparations avant d'être remis en service.

Déjà, l'Indonésie avait demandé à Lion Air d'inspecter les Boeing 737 de la compagnie. Cette sonde défaillante a été envoyée à Boeing pour être analysée.

Sur le lieu de l'accident en mer de Java, les recherches pour retrouver de nouveaux corps et débris de l'appareil vont se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine.

Dernières nouvelles