Le GODF s'indigne contre Macron — Pétain

Macron trouve

Emmanuel Macron à son arrivée à Charleville-Mézières le 7 novembre

"Revenant sur ses propos de la veille où il avait qualifié le maréchal Pétain de " grand soldat " pendant la première guerre mondiale, Emmanuel Macron a tenu à préciser sa pensée".

Outre l'éventuelle polémique sur Pétain, le choix d'Emmanuel Macron de commémorer " le civil armé " à travers son " itinérance mémorielle " d'une semaine sur les sites de la Grande Guerre fait aussi débat.

Dans la soirée de mercredi, l'Élysée a souligné que le chef d'état-major irait samedi "fleurir la tombe des cinq maréchaux qui sont aux Invalides", où il n'y a pas Pétain, soit "Foch, Lyautey, Franchet d'Esperey, Maunoury et Fayolle".

"Jusque-là le Président avait plutôt mis en avant l'expérience collective des soldats, leurs engagements et leurs souffrances".

Le programme officiel du centenaire de la Première Guerre mondiale fait état d'un hommage aux huit maréchaux.

Figure duale, le maréchal Pétain a d'abord fait partie des militaires de premier plan lors de la Première Guerre mondiale.

"Je le renvoie à l'histoire de France, s'il la méconnaît il est temps qu'il se replonge dans ses livres d'histoire". Elle privait les condamnés de leurs droits civiques, civils et politiques. Le rôle du maréchal Pétain ne peut pas être contesté sur Verdun.

" C'est une vieille image dominante, celle de conscrits un peu inconscients qu'on a amenés à la 'boucherie' (.) On a l'impression qu'ils combattaient sans but mais chacun avait le sentiment de faire son devoir, et ce devoir c'était de défendre la France", regrette Michel Goya.

Si l'exécutif français assure que toute polémique sur ce sujet est "mauvaise" et "vaine", les réactions se multipliaient en France mercredi. Pétain est un traitre et un antisémite. Ses crimes et sa trahison sont imprescriptibles.

Mais, pourquoi cette levée de bouclier contre Macron? "L'Histoire de France n'est pas votre jouet", a cinglé Jean-Luc Mélenchon. Également monté au créneau, le Crif s'est dit "choqué" par ses déclarations: "La seule chose que nous retiendrons de Pétain, c'est qu'il a été, au nom du peuple français, frappé d'indignité nationale".

Le 18 septembre, la Mission du Centenaire 14-18 évoque dans un dossier de presse une "cérémonie d'hommage aux maréchaux de la Grande Guerre à l'Hôtel national des Invalides" le dimanche 11 novembre à 09H00.

Aux yeux du député de La France Insoumise Alexis Corbière, "l'erreur qu'a faite hier Emmanuel Macron, c'est de dire qu'il est légitime qu'on rende hommage au maréchal Pétain". Faire état de la vie de Pétain est "un exercice difficile, paradoxal mais indispensable" a conclu Edouard Philippe. Ce vieillard de 89 ans verra sa peine de mort prononcée être commuée en emprisonnement à perpétuité par le nouvel héro, le Gal Charles De Gaulle, avant de finir ses jours le 23 juillet 1951, en détention, sur l'île d'Yeu où il est inhumé.

Il y repose toujours, sous une dalle de granit blanc, sobrement marquée "Philippe Pétain, maréchal de France".

Dernières nouvelles