Macron et Merkel dévoilent une plaque pour commémorer l'armistice de 1918

Tête-à-tête Trump Macron samedi à Paris

La dernière rencontre entre Donald Trump et Emmanuel Macron remonte à fin septembre à New York. @ Mandel NGAN AFP

Une déclaration que le président français a justifiée par la nécessité de partager le fardeau de l'effort de défense.

Arrivé dès vendredi soir à Paris, l'impétueux président américain Donald Trump, adepte au contraire d'une approche diplomatique faite de pression et de négociation directe, ne participera pas aux débats de dimanche après-midi, à l'esprit largement divergent du sien. C'est pourquoi je crois que nous avons besoin de plus de défense européenne pour prendre en charge ce fardeau. L'Europe de la Défense a récemment enregistré des avancées, avec deux nouveaux mécanismes dans le cadre de l'UE: la Coopération structurée permanente (programmes d'équipements communs), rassemblant 25 Etats membres; et le Fonds européen de défense, doté de 13 milliards d'euros pour financer recherche et capacités. "Vous savez quelle a été mon attitude et que nous voulons une Europe forte".

D'autres ont posé la question de savoir pourquoi Donald Trump insistait pour garder "cette escroquerie de l'Otan en Europe".

Au moment de quitter la Maison-Blanche, M. Trump avait opté pour un ton nettement plus conciliant.

"Le président Macron vient de suggérer que l'Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie", a tweeté Donald Trump.

Emmanuel Macron accueille ce samedi matin à Paris un Donald Trump particulièrement remonté.

Cela n'empêchera pas Donald Trump de bouder le grand Forum sur la Paix prévu à Paris ce dimanche.

Ce dernier boycottera d'ailleurs ostensiblement cette enceinte, préférant se rendre au cimetière américain de Suresnes, près de Paris. Ce samedi 10 novembre, le couple présidentiel américain et leurs homologues français se sont retrouvés à l'Elysée. A peine avait-il posé le pied à Paris pour commémorer avec la France les cent ans de la fin de la Première Guerre Mondiale, le 11-Novembre 1918, que le président américain a ravivé les tensions avec la France et l'Europe.

Après leur rencontre, les deux chefs d'Etat déjeuneront avec leurs compagnes.

"

" La réconciliation franco-allemande au service de l'Europe et de la paix ".

". L'armistice entre les émissaires allemands et le général des armées alliées Ferdinand Foch y fut signé au petit matin du 11 novembre 1918, mettant un terme à un conflit qui fit 18 millions de morts.

Dernières nouvelles