La venue d'Emmanuel Macron perturbe un enterrement — Verdun

Macron enregistré à son insu à Verdun lors d'une conversation avec des vétérans

Capture Quotidien TMC Macron enregistré à son insu à Verdun lors d'une conversation avec des vétérans

"Je la retiens", répond Emmanuel Macron.

Mais le président de la République a été malmené par les polémiques (notamment sur l'hommage au maréchal Pétain) et les interpellations de citoyens mécontents. Le vétéran lui lance: " Quand mettrez-vous les sans-papiers hors de chez nous?

"Lors d'une cérémonie de commémoration de la Première Guerre mondiale à l'ossuaire de Douaumont, près de Verdun, mardi 6 novembre, Emmanuel Macron a été interpellé par un ancien combattant au sujet de l'immigration". ", lui demande ce dernier". "Je trouve cela honteux et irrespectueux, d'autant que d'après ce que j'ai su, nous avions le temps puisque le chef de l'Etat n'est arrivé qu'une heure plus tard", s'est-il emporté dans les colonnes du quotidien. "On va continuer le travail", lui a répondu le président.

L'écrivaine franco-marocaine revient, dans une tribune au "Monde", sur l'échange entre un ancien combattant et le président, symptomatique du rejet ordinaire des étrangers en France, selon elle.

"Haaaa... Ceux qui n'ont pas de papiers et le droit d'asile, croyez moi qu'on va les..." " Je pourrais le dire aux autres?". Macron acquiesce et précise: " Il faut qu'on soit plus efficaces dans la manière d'héberger les gens quand ils sont dans la nécessité ". " Ceux qui fuient leur pays, parce que c'est leur liberté, il faut les protéger".

Après avoir énuméré les franges de la population française de plus en plus hostiles d'après elle à l'immigration, Leïla Slimani poursuit en reprochant ce gage donné par le chef de l'État à son interlocuteur: "ceux qui peuvent vivre librement dans leur pays doivent être reconduits".

Dernières nouvelles