Centenaire de l'armistice : revoyez le discours d'Emmanuel Macron

Un amour à sens unique: Trump reste froid devant les nombreuses caresses de Macron lors de sa visite à Paris (VIDEO)

Visite à Paris: Donald Trump tacle Macron dès son arrivée dans la capitale française

Emmanuel Macron et Angela Merkel se sont rendus dimanche à Rethondes dans l'Oise, ville où a été signé l'armistice. Peu avant, les cloches des églises avaient sonné un peu partout en France. "Le président français Macron vient de suggérer que l'Europe se dote de ses propres forces armées pour se protéger des États-Unis, de la Chine et de la Russie".

Un garde républicain à proximité de l'Arc de Triomphe à Paris, dans l'attente de la cérémonie commémorative du 100e anniversaire der l'Armistice du 11-Novembre 1918. "Après avoir aussi salué ceux que " la France a jadis combattus", le président de la République a appelé les 70 chefs d'État et de gouvernement présents à la tribune officielle à rester unis pour mener le " seul combat qui vaille, celui de la paix ", en souhaitant que " la fraternité retrouvée du 11 novembre 2018 " ne dure pas qu'un seul jour.

Une chaîne humaine entre générations pour raviver la flamme du Soldat inconnu: c'est l'une des images qui fera date. Certains ont même fait un lien avec les relations assez tendues entre les 2 chefs d'Etat.

La dirigeante a alors cherché à lui expliquer qui elle était dans un français approximatif: "Je suis chancelière Allemagne", lui a-t-elle glissé à l'oreille. " Le système multilatéral est essentiel pour développer et financer les efforts de lutte contre la menace de changement climatique ", a plaidé dans une tribune au Journal du dimanche le président de la Banque mondiale - une des incarnations du multilatéralisme - Jim Yong Kim. La chancelière allemande prononcera le discours d'ouverture avec Emmanuel Macron et le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Le président de la République a profité de l'occasion pour délivrer un message politique en faveur du multilatéralisme dans la gouvernance internationale, alors que de plus en plus de pays semblent enclin à lui tourner le dos, Emmanuel Macron s'est adressé aux dirigeants réunis à Paris, "la leçon de la Grande Guerre ne peut être la rancœur d'un peuple contre l'autre (.) En 1918, nos prédécesseurs ont tenté de bâtir la paix".

Dernières nouvelles