Route du Rhum - Gabart victime d'importantes avaries depuis mardi

Gabart attendu dimanche après-midi à Pointe-à-Pitre

Francis Joyon remporte la Route du Rhum dans un duel final d'anthologie face à François Gabart

Alors, après sa victoire, le sexagénaire a voulu saluer son allié: son bateau vieux de 12 ans."Je ne crois pas me tromper mais jamais aucun bateau n'a gagné trois fois la Route du Rhum" a réagi le skipper, qui participe à la Route du Rhum depuis 1990. Cette année, Francis Joyon (Idec Sport) et François Gabart (Macif) ont un peu plus ravivé ce souvenir, offrant un suspense jusque dans les derniers instants de l'épreuve. À 287,1 milles marin (environ 500 km) de l'arrivée en Guadeloupe, Gabart ne disposait plus que de 56 milles d'avance.

La décision s'est faite dans les toutes dernières heures, les ultimes minutes. Peu après, François Gabart réussit néanmoins à retrouver un peu de vent soutenu, tandis que Francis Joyon se retrouvait à traîner un cordage de casier sur son safran tribord.

Et c'est dans un scénario des plus hitchcokien qu'il a coupé la ligne en vainqueur à 23h21 locale (04h21 en métropole, 03h21 GMT) au terme de 7 jours 14 heures 21 minutes et 47 secondes passés en mer, soit un nouveau record (le précédent avait été établi par Loïck Peyron en 2014, 7 j 15 h 8 min 32 sec). Les organisateurs ont d'ores et déjà annoncé que le Charentais était attendu à la Tête à l'Anglais, petite île au Nord de la Guadeloupe, dimanche matin. "J'ai connu ça en bien et en mal. En 2014, avec Yann Eliès, j'ai pu le passer mais, lors de l'autre édition, j'étais resté collé complètement", s'est souvenu Joyon. Gabart avait choisi de taire ses avaries et de ne pas faire escale pour réparer. "Le fait que Francis soit juste là, forcément, ça me pousse", avait déclaré Gabart lors d'une vacation samedi avec le PC course, avant la folle remontée de cette nuit. Mais dans les dernières heures, à l'approche des Antilles, Francis Joyon a effectué un retour exceptionnel.

Loin derrière les monstres à trois coques, en plein coeur de l'Atlantique, la catégorie Imoca (monocoques de 18 m) est pour le moment dominée par Alex Thomson (Hugo Boss) qui, pour sa première participation, pourrait succéder à Gabart. Troisième, Vincent Riou (PRB) est une vingtaine de milles encore derrière.

Dernières nouvelles