Verstappen à propos d'Ocon: "Je ne parle pas aux idiots"

GP du Brésil, Q3 Hamilton devant Vettel et Bottas

1 min. GP du Brésil, Q3 Hamilton devant Vettel et Bottas Automobilisme aujourd'hui à 17:55

Ils ont "accepté son explication, comme quoi ce n'était pas son intention originelle de frapper Ocon", mais qu'il a été "provoqué", ce qui lui a fait perdre son sang-froid. "Venir me voir à la pesée, commencer à me pousser violemment et avoir un comportement de dingue, ce n'est pas correct ni sportif".

Comme prévu, la gestion de la dégradation des pneumatiques s'est avérée cruciale et Red Bull s'est montré bien meilleur que la concurrence dans ce domaine, en témoigne la 4e place finale de l'Australien Daniel Ricciardo, seulement 11e sur la grille.

En tête-à-queue, Verstappen a vu Hamilton lui reprendre le leadership de la course.

Verstappen accroché par Ocon alors qu'il filait vers la victoire à Interlagos.

"Etre harponné comme ça, je n'ai pas de mots.", a déploré Verstappen après l'arrivée. Parti en tête à queue, le Néerlandais, dont le fond plat a été endommagé, a alors été dépassé par Hamilton.

"L'équipe avait la meilleure stratégie et nous aurions dû gagner", a-t-il assuré.

"Les gars ont travaillé de manière incroyable depuis six ans, cela a été un formidable voyage avec eux", s'est félicité Hamilton avant de monter sur le podium.

Quelques secondes derrière, Lewis Hamilton n'en demandait pas mieux et récupérait le leadership qu'il ne cédera plus. Quant au Monégasque Charles Leclerc, il se hisse à la 7ème place juste derrière son futur coéquipier, Sebastian Vettel.

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) et le Français Esteban Ocon (Racing Point Force India) ont été convoqués dimanche par les commissaires de course pour s'expliquer sur l'incident les ayant opposés après la fin du GP du Brésil de F1 à Sao Paulo. Les retrouvailles entre deux des plus jeunes pilotes du paddock (Verstappen a 21, Ocon, 22), dans deux semaines à Abu Dhabi, s'annoncent savoureuses.

Dernières nouvelles