"Gilets jaunes" : les Champs-Elysées partiellement bloqués

Capture BFMTV

"Gilets jaunes" : les Champs-Elysées partiellement bloqués

"L'Élysée a été placé sous haute sécurité, car certains 'gilets jaunes' brandissaient la menace de marcher jusqu'au palais présidentiel".

Des manifestants avaient prévenu il y a plusieurs jours que leur objectif était de se rendre à l'Elysée.

"Macron démission!", a hurlé la foule, à environ 100 mètres du palais présidentiel, selon une journaliste de l'AFP sur place. Quelques magasins de luxe ont baissé leurs rideaux alors que les forces de l'ordre, protégées par leurs boucliers, ont tiré des gaz lacrymogènes.

Elle est venue avec sa fille, Marion, 21 ans, qui fait des études d'infirmière, pour qui elle s'inquiète: "elle va rentrer dans la vie active, mais quel salaire elle va avoir?" Certains chantaient la Marseillaise quand d'autres avançaient avec une banderole "Etat ruine le peuple ".

Une dizaine de camions de police ont été installés en travers de la chaussée alors que des groupes de gilets jaunes venant de l'Arc de Triomphe descendaient les Champs.

Environ 283 000 "gilets jaunes" protestent dans toute la France contre la hausse des taxes sur le carburant. Après des rassemblements calmes dans la matinée sur "la plus belle avenue du monde", la circulation est désormais impossible.

Paris, samedi 17 novembre 2018 ((rezonodwes.com))-Le mouvement a été entaché par la mort d'une manifestante heurtée par une automobiliste sur un barrage en Savoie.

Plus de 106 personnes ont été blessées dans les différentes actions, dont deux policiers heurtés par un véhicule à Quimper, en Bretagne, où la police a aussi usé de gaz lacrymogène face aux manifestants près de la préfecture du Finistère.

Dernières nouvelles