Brigitte et Emmanuel Macron : Accueil royal et avec les honneurs à Bruxelles

Brigitte Macron à Molenbeek

Brigitte Macron à Molenbeek. EMMANUEL DUNAND AFP 4Plein Ecran

Les deux couples ont écouté ensemble avec révérence la Marseillaise. Emmanuel Macron et le roi Philippe y seront accueillis à l'espace de coworking LaVallée, qui héberge environ 150 jeunes artistes et entrepreneurs des métiers de la culture. Elles ont rejoint leurs époux pour passer la grille du palais.

C'est avec style que Brigitte et Emmanuel Macron sont arrivés en Belgique, lundi 19 novembre 2018, pour entamer une visite d'État exceptionnelle de deux jours.

Au Palais d'Egmont, Macron a eu une réunion avec Charles Michel à l'issue de laquelle ils ont donné une conférence de presse conjointe. De fait, les relations bilatérales sont "excellentes", résume Paris. Mais le protocole français l'a classée parmi les visites officielles et non d'État.

"Dire haut et fort leur passion pour l'Europe".

Le couple royal et le couple présidentiel français ont visité lundi après-midi l'atelier du MSK de Gand (Musée des Beaux-Arts), où est restauré le polyptyque de l'Agneau mystique des frères Van Eyck.

En fin de matinée, le président français est attendu à l'université de Louvain-la-Neuve, en Wallonie, où il répondra avec le Premier ministre Charles Michel aux questions de 800 étudiants, notamment sur l'Europe. Ils ont également reçu des explications sur la méthode de travail de cette méticuleuse campagne de restauration.

La journée s'est clôturée par un banquet d'État à Laeken.

La bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, Françoise Schepmans, a de son côté souligné le soutien des pouvoirs publics à ces initiatives.

Selon la présidence française, l'objet de cette visiste est de " consolider le partenariat étroit " qui unit les deux pays.

Entre ces deux pays voisins, les frictions sont d'autant plus visibles qu'elles sont rares.

L'étape la plus symbolique est une visite mardi matin à Molenbeek, une commune de l'agglomération bruxelloise devenue aux yeux du monde un fief de jihadistes après les attentats parisiens de novembre 2015 car plusieurs de leurs auteurs en étaient originaires. Leur visite en Belgique se terminera finalement par une rencontre avec les quelques 250 000 Français qui y sont installés.

Dernières nouvelles