En colère contre le plan santé, les infirmières se mobilisent

Corse: Les infirmiers

Les "infirmières oubliées" en grève ce mardi

Un rassemblement est prévu sous ses fenêtres du Ministère de la Santé à Paris à 14h00, comme une vingtaine d'autres en régions, pour réclamer une meilleure "reconnaissance", des revalorisations, plus d'autonomie ou d'effectifs. Libéraux ou salariés, les infirmiers, dont 80% sont des infirmières, ont le sentiment "d'une profession laissée pour compte", d'après Daniel Guillerm, vice-président de la Fédération Nationale des Infirmiers (FNI), lors d'un point presse.Au total, seize organisations ont appelé à manifester, dénonçant le "mépris" du gouvernement, accusé d'avoir cédé au "lobby" des médecins. La colère des infirmières pourrait-elle rejoindre celle des gilets jaunes?

En particulier, la création de 4.000 postes d'"assistants médicaux", à mi-chemin entre la secrétaire et l'aide-soignante, "a mis le feu au poudre", a rappelé son homologue du Sniil (libéraux), John Pinte.

Pourquoi créer un nouveau métier au lieu de s'appuyer sur les quelque 660 000 infirmières existantes interrogent les organisations.

"Un tel détournement de nos cotisations maladie pour des gens qui n'ont pas de souci financier est extrêmement choquant alors qu'on ferme des lits à l'hôpital, des maternités", s'est indigné Thierry Amouroux (SNPI, hospitaliers), espérant une mobilisation aussi réussie qu'"il y a deux ans".

Le plan santé, détaillé par Emmanuel Macron mardi matin, contient plus de cinquante mesures pour notamment améliorer la qualité des soins, lutter contre les déserts médicaux et réorganiser l'hôpital. franceinfo avec AFP France Télévisions Une réforme pour renforcer l'offre de soins en France.
La profession infirmière était alors endeuillée par les suicides d'au moins cinq infirmiers survenus durant l'été. Selon le docteur Gérald Kierzek, même si cette profession est reconnue par le public, elle est en souffrance. "Pourquoi ne pas donner aux infirmières certaines prérogatives" pour pallier le manque de médecins, suggère M. Guillerm, citant par exemple la possibilité de prescrire des soins de réhydratation aux personnes âgées pendant les canicules.

Dernières nouvelles