General Motors va réduire le nombre de ses employés de 15%

Wall Street

Trump menace dannuler les subventions de GM le titre recule | Crédits

Le président américain a fait du retour des emplois, notamment dans l'automobile, une de ses promesses de campagne. "Il faut passer devant quand le business et l'économie se portent bien", a-t-elle expliqué.

À la lumière de l'impact que GM retrait de son Oshawa aura au nord de la frontière, Premier Ministre du canada, Justin Trudeau a également sortir déplorant la décision, de twitter, "les ouvriers de GM ont été une partie du cœur et de l'âme d'Oshawa pour les générations - et nous ferons tout ce que nous pouvons pour aider les familles touchées par ce communiqué de se remettre sur leurs pieds".

Mais, comme à son habitude, le président a menacé sans détailler. Et d'ajouter: "Franchement, cette histoire vient du fait qu'ils fabriquent une voiture que personne ne veut acheter".

Au total, GM va supprimer en 2019 15% des emplois du groupe, en cessant la production sur sept sites: un au Canada, quatre aux Etats-Unis et deux en-dehors de l'Amérique du Nord. Il est prévu que l'efficacité acquise en vertu de réorientation permettra de sauver la société la somme de 6 milliards de dollars d'ici la fin de 2020.

Quelque 12 à 13.000 emplois -que GM n'a pas pris la peine de préciser- sont concernés aux Etats-Unis seuls dans des zones où les crises répétées de l'automobile ont déjà fait des dégâts. Trump et Trudeau, évoquant une "déception" partagée par les deux hommes.

Sous le coup des critiques du président comme celle de l'opposition démocrate dont le leader au Sénat, Chuck Schumer, qui a évoqué "un coup de poing au ventre des travailleurs de l'Ohio, du Michigan et du Maryland", GM a démenti qu'il délocalisait en Chine les modèles dont il abandonne la fabrication aux Etats-Unis pour les réimporter.

L'annonce de General Motors passe mal parce que pour l'heure, le groupe affiche de solides bénéfices (2,53 milliards de dollars au troisième trimestre).

"Bon nombre des employés touchés par les actions (annoncées la veille) auront la possibilité de travailler dans d'autres usines GM où nous aurons besoin de plus d'employés pour répondre à la croissance (des ventes) de pick-ups, de véhicules multisegment (crossover) et de SUV", affirme le communiqué du groupe.

A l'instar de Ford, General Motors a l'intention de concentrer sa production sur les véhicules les plus profitables, comme les pickups (camionnettes à plateau) et les SUV.

Dernières nouvelles