"Mexique-USA-Canada : "Signature du nouvel " ALENA " en marge du G20

Le nouveau traité de libre-échange nord-américain sera signé vendredi à Buenos Aires

Le ministre des Affaires étrangères mexicain Luis Videgaray à Washington DC le 11 octobre 2018JUSTIN SULLIVAN

Le président américain Donald Trump, le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le président sortant du Mexique Enrique Peña Nieto ont signé vendredi à Buenos Aires l'Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) qui succède à l'Acord de libre-échange nord-américain (Aléna) en vigueur depuis près d'un quart de siècle.

L'Amérique du Nord est la plus zone de libre-échange au monde, avec des échanges représentant un montant total de 1 200 milliards de dollars par an.

L'Accord États-Unis-Mexique-Canada (AÉUMC) assurera une stabilité "essentielle pour les millions d'emplois et pour les familles de la classe moyenne à travers le pays", a-t-il ajouté.

Les équipes de négociations des trois pays avaient mené un marathon de discussions à partir de début septembre, après avoir entamé les échanges sur une refonte de l'Aléna, imposée par le président américain Donald Trump, il y a plus d'un an.

Cette renégociation de l'Aléna, promise par Trump pendant la campagne présidentielle de 2016, s'inscrit dans sa politique commerciale globale qui vise à réduire les déficits commerciaux des Etats-Unis. Il remplace le traité de libre-échange nord-américain Aléna, qui datait de 1994.

L'entente qui comporte de 32 chapitres, de 11 annexes et de 12 lettres d'accompagnement prévoit de nouvelles règles pour le secteur automobile, dont un seuil de contenu nord-américain plus élevé et l'exigence que 40 pour cent des pièces automobiles soient fabriquées par des travailleurs gagnant au moins 16 $ l'heure.

Ottawa accepte d'assouplir son système dit de la " gestion de l'offre", qui contrôle la production et le prix du lait et de la volaille et assure des revenus stables aux agriculteurs canadiens grâce à des quotas annuels et des taxes à l'importation atteignant 275%. Cet assouplissement permettra aux producteurs américains un meilleur accès au marché canadien, comme le réclamait Washington. M. Trump en exigeait le démantèlement complet, Ottawa a ouvert 3,4% de son marché, " de manière semblable au TPP ", le Partenariat Transpacifique que le Canada a signé en mars avec 10 pays de l'Asie-Pacifique.

Aussi, le mécanisme de règlement des litiges commerciaux, connu sous le nom de " chapitre 19 " et détesté par Washington, reste-il inchangé sur le fond même s'il change de nom. L'exception culturelle canadienne, qui voit le Canada subventionner le secteur culturel, est également maintenue malgré les protestations des Etats-Unis.

L'économie numérique est pour la première fois couverte, sachant que les trois pays dénoncent le régime fiscal des GAFA depuis des années.

L'AEUMC devra encore être ratifié par les parlements des trois pays avant d'entrer en vigueur.

Dernières nouvelles