Sommet du G20 : Donald Trump annule finalement sa rencontre avec Vladimir Poutine

Emmanuel Macron en Argentine : accueilli par des « gilets jaunes » (vidéo)

MACRON A BUENOS AIRES : Un gilet jaune le SALUE

Le sommet du G20 s'ouvre ce vendredi 30 novembre en Argentin, à Buenos Aires, bousculé de l'intérieur par les tensions diplomatiques et commerciales, contesté à l'extérieur par les ONG et associations qui appellent à manifester.

Reuters a pu consulter un dossier du Kremlin qui annonce une rencontre entre Vladimir Poutine et Donald Trump prévue, ce samedi, en marge duG20.

Mais l'attention médiatique s'est finalement concentrée vendredi sur Mohammed ben Salmane, à l'entame de deux jours de réunion des chefs d'Etats et de gouvernement des vingt premières puissances mondiales en Argentine.

Quant au président français, il est arrivé en Argentine avec son épouse, Brigitte depuis mercredi. Mais se disant aussi "très près" de conclure un accord commercial avec Pékin.

Les autorités argentines, critiquées pour leur incapacité à contenir les débordements autour du match de football River Plate-Boca Juniors à Buenos Aires samedi dernier, ont fait savoir qu'"aucune violence" ne serait tolérée, un an après un G20 de Hambourg marqué par des affrontements.

Alors que la révolte des gilets jaunes gronde en France en réaction à la future augmentation des prix des carburants, Emmanuel Macron est au coeur d'un rassemblement du G20Donald Trump semble décidé à affirmer ses positions politiques extrêmes.

Une heure avant, le président américain, coutumier des volte-face brutales, avait encore confirmé aux journalistes cette rencontre bilatérale, dans un contexte "très opportun", avait-il même dit.

Face à l'activisme du président américain, l'enjeu de ce G20 sera de rester fidèle au credo du multilatéralisme qui avait présidé à sa toute première édition en 2008, sur fond de panique financière.

Celui-ci affichait hier une mine renfrognée lors de l'ouverture officielle des débats, loin de l'enthousiasme avec lequel il a vanté dans la matinée la signature d'un nouvel accord de libre-échange nord-américain négocié, à son initiative.

Il y est question de "s'atteler aux défis du changement climatique", en tenant compte de "circonstances nationales différentes". Au-delà de l'omniprésent Donald Trump, tous les yeux seront rivés en particulier sur les interactions de Vladimir Poutine et de "MBS" avec les autres protagonistes. Alors pour ne pas qu'Emmanuel et Brigitte Macron fassent leurs premiers pas sur un tarmac désertique, ce sont deux agents aéroporturaires vêtus de gilets jaunes aux bandes réfléchissantes qui les ont accueillis.

Dernières nouvelles